Le voguing, nouvelle danse à la mode

«  Strike a pose ! » Le voguing (littéralement, « la vogue ») est une danse urbaine née à New York, à Harlem dans les années 1960 dans les milieux contestataires et homosexuels américains. En 2013, cette danse revient à la mode pour accompagner le RnB et la Pop grâce à Beyoncé, Beth Dito ou à Lady Gaga.

C’est Madonna qui popularise le voguing dans les années 1990 dans son clip « Vogue ». Jusque-là, on ne le pratiquait que dans certains milieux en signe de résistance aux discriminations et à la pauvreté. Elle y fait participer les meilleurs danseurs de l’époque. Mais cette mode ne prend son essor que que vingt ans plus tard.

voguingQu’est-ce que c’est ?

Le voguing imite les poses statiques des mannequins dans les magazines de mode, en référence au célèbre journal américain homonyme : Vogue. Elle s’accompagne d’un concours de costumes. Les danseurs sont déguisés avec des tenues exubérantes, qui parodient la haute-couture. C’est alors un affrontement entre deux personnes et le public juge à la fin et désigne le vainqueur. Ce sport s’organise en « house » (des équipes ou des familles) qui représentent des maisons de couture. 

Est-ce ouvert à tous ?

Au début, il s’agissait surtout des hands performance (jeux de bras). Puis le voguing s’est enrichi de figures et de gestes de la danse classique, du modern jazz, du hip hop. On distingue deux grands styles : un ancien (old way) qui fait surtout travailler les bras et recherche la grâce par la symétrie des mouvements. Un nouveau (new way) qui fait appel à tout le corps, composé de mouvements rigides et entrecoupés de contorsions. Par exemple le duckwalk (on s’accroupit comme un canard) ou spin did (on tombe en arrière et on se relève brutalement), où tous les muscles des bras et des jambes sont sollicités. Les cours sont pour tous niveaux (débutants ou confirmés). Avec un peu d’entrainement et de souplesse, ces mouvements n’auront bientôt plus aucun secret pour vous.

: un peu partout en France mais surtout à Paris et dans sa proche banlieue

La bonne adresse à Paris, c’est sur cette page Facebook, qui rassemble plein d’adresses accessibles.

Je mets quoi dans mon sac ? Une tenue excentrique mais confortable pour danser et une serviette

LE + SHAPE : Le meilleur danseur au monde, Javier Ninja, vient régulièrement en France pour donner des cours à l’école Juste Debout à Pantin (Hauts-de-Seine). À suivre sur www.juste-debout.com.