La vitamine D : accélérateur de régime ?

Vitamine D pour le régime
© iStock

Une nouvelle étude suggère que la vitamine D pourrait aider à perdre du poids. Selon une équipe italienne dirigée par Luisella Vigna de l’Université de Milan, des recherches antérieures ont montré que la carence en vitamine D est associée à un risque plus élevé de complications liées au surpoids et à l’obésité. Cependant, les études sur l’utilisation des vitamines D en supplément pour lutter contre l’obésité n’ont jusqu’à présent pas été concluantes, a indiqué l’équipe de chercheurs. La nouvelle étude incluait 400 personnes en surpoids et obèses présentant une carence en vitamine D, soumises à un régime hypocalorique, puis divisées en trois groupes. Un groupe n’a pris aucun supplément de vitamine D, tandis que les deux autres groupes ont été supplémentés en vitamine D à raison de 25 000 unités internationales (UI) pour l’un et 100 000 UI pour l’autre.

Le test confirme l’efficacité de la vitamine D

Après six mois, les participants aux deux groupes de supplémentation en vitamine D ont perdu plus de poids et observé une réduction de leur tour de taille supérieure à celle du groupe non supplémenté, a déclaré l’équipe de Vigna. L’étude devait être présentée au Congrès européen sur l’obésité. Les experts notent que les études présentées lors des réunions médicales sont généralement considérées comme étant préliminaires jusqu’à leur publication dans une revue à comité de lecture.

Une avancée médicale pour les personnes en surpoids

L’équipe du Docteur Vigna déclare que « les données actuelles indiquent que chez les personnes obèses ou en surpoids présentant un déficit en vitamine D, la supplémentation en vitamine D favorise la perte de poids et améliore les effets bénéfiques d’un régime hypocalorique. » Les chercheurs suggèrent que toutes les personnes en surpoids ou obèses devraient faire tester leur taux de vitamine D. Des études antérieures ont suggéré qu’environ 40% des adultes nord-américains sont déficients en vitamine D, selon l’étude. Deux experts aux États-Unis ont déclaré que les résultats pourraient permettre d’améliorer ces chiffres.

Mais l’étude mène à une conclusion bien précise

Le Dr Christopher Ochner -expert en nutrition, perte de poids et obésité à l’hôpital Mount Sinai à New York- tient à bien insister sur un point qui a son importance. Il précise que « l’effet de la vitamine D semble limité aux personnes qui présentent un déficit en vitamine D ». Ce qui reste néanmoins une bonne nouvelle pour toute les personnes ayant du mal à sortir de l’état de surpoids ou d’obésité.