Les solutions qui marchent contre l’hypoglycémie

©iStock

Baisse d’énergie soudaine, sueurs, vertiges, pâleur, maux de tête ? Vous manquez de sucre. Si vous n’y remédiez pas, vous aurez bientôt la sensation d’avoir les jambes coupées. Pour en finir avec l’hypoglycémie, les explications d’Anne Gremont, diététicienne

Pourquoi je fais de l’hypoglycémie ?

Par définition, vous n’avez pas assez de sucre dans le sang. En principe, dans la journée, nous devons maintenir une glycémie d’environ 1 gramme par litre de sang. Lorsque vous faites une hypoglycémie, vous êtes à 0,8 ou 0,6 gramme. Les causes ? Une alimentation insuffisante, déséquilibrée et irrégulière. Cela peut être aussi une hypoglycémie réactionnelle, due à un apport trop important de sucre. Le maintien de son taux dans le sang dépend de deux hormones : l’insuline et le glucagon. La première (hypoglycémique) diminue son pourcentage et favorise son utilisation. La seconde (hyperglycémique) augmente son taux et mobilise les réserves de sucres.

Je risque de faire une hypoglycémie lors d’un gros entraînement ?

L’activité physique brûle les glucides, principal carburant du muscle. Si vous n’avez pas assez mangé, vous êtes davantage exposée. D’où l’importance de ne pas sauter de repas, d’avoir une alimentation équilibrée et de respecter le nombre de repas quotidien.

Et si je cours à jeun ?

Partir le ventre vide favorise les risques. Mais tout dépend de votre dîner de la veille, de l’intensité et de la durée de l’effort. Mieux vaut avaler un fruit ou un laitage avant de partir.

Je dois manger combien de temps avant ?

Il est en général préférable de s’alimenter deux heures avant. Si vous faites votre séance de sport le matin, prenez un bon petit déjeuner. Vous vous dépensez dans l’après-midi ? Nourrissez-vous correctement à midi. Et pour les sportives du soir, prenez une collation. Fractionnez votre dîner.

J’opte pour une boisson d’effort ?

Choisissez-la en fonction de l’activité physique. Surtout, respectez la préparation. N’en mettez pas trop, vous pourriez déclencher une hypoglycémie réactionnelle en perturbant l’équilibre glycémique. Si vous prenez des gels, testez-les pour vérifier que vous les supportez bien. Et buvez après chaque prise pour éviter l’hypoglycémie liée à un surdosage.

En cas d’hypoglycémie…

Prenez 2 ou 3 cuillères à café de confiture, 2 morceaux de sucre, un jus de fruit, un biscuit… Si vous êtes loin du prochain repas, consommez un sucre lent.