#Sideprofileselfie : Stop aux complexes

©iStock

Le nez est sans doute la zone dont les femmes complexent le plus. Grec, romain, retroussé, aquilin, crochu ou bossu… Cette zone du visage n’a jamais vraiment fait l’unanimité. Avec le lancement du #Sideprofileselfie, on dit stop aux complexes 

Après le mouvement « Body Positive » qui pousse les femmes à montrer fièrement leurs petits défauts – vergetures, cellulite, poignées d’amour etc – sur les réseaux sociaux, c’est maintenant au tour du nez. Alors que 19% des Françaises aimeraient changer de nez, le mouvement « sideprofileselfie » offre la possibilité d’assumer sa truffe qu’elle soit imposante ou tordue.

Le mouvement#Sideprofileselfie a été lancé par la journaliste britannique Radhika dans un article publié sur le site Grazia UK. La jeune femme explique qu’elle avait « toute sa vie évité les photos de profil« .

La journaliste de 27 ans déclare avoir « l’impression que le seul tabou qui n’a pas encore été brisé, ce sont les gros nez, et ce n’est pas normal. On a vu les peaux boutonneuses, les vergetures, la cellulite et les poils qui ont tous été définis comme beaux. Mais les nez sont toujours cachés avec des têtes inclinées et des poses maladroites. Cela doit changer « 

« Brisons le tabou des gros nez avec ma campagne #sideprofileselfie. Arrêtons de détester nos nez sous prétexte que ce ne sont pas de petits nez retroussés et apprenons à les aimer en partageant un #sideprofileselfie ! »

« Ce tabou est lié aux standards de beauté« , confit-elle. Des critères qui mettent en avant les petit nez qui « s’accordent avec l’idée que la femme est délicate, gracieuse et ne prend pas de place« .

« Nous sommes audacieuses, fortes et nous pouvons prendre autant de place que l’on veut, même avec nos corps. »

Selon la journaliste, le hashtag aurait déjà atteint plus de 8 millions de publications dans le monde sur Twitter, Facebook ou encore Instagram. Le mouvement #Sideprofileselfie a fortement été salué.