Quel sport pour un enfant de moins de 3 ans ?

©iStock

Les activités sportives dites classiques ne sont ouvertes, pour la plupart qu’à partir des 4 ou 5 ans de l’enfants. En attendant que votre petit bout grandisse, pouvez-vous l’initier à certains sports ? 

Dans quelles conditions ? Tous d’horizon des sports ouverts aux moins de 3 ans ! En piste ! Vous sentez que votre enfant déborde d’énergie et qu’il a besoin d’être canalisé ? Vous pensez que le sport lui serait bénéfique ? Jusque-là, tout va bien. Sauf qu’avant 3 ans, difficile (voire impossible) de trouver des clubs ouverts au plus petits. Alors en attendant de faire de votre champion le futur Cristiano Ronaldo, zoom sur quelques activités pour les plus jeunes.

Les bébés nageurs

Plébiscitée par les parents, c’est certainement l’activité la plus connue de toutes ! Pas question ici d’apprendre à vos enfants à nager et d’en faire des futurs Manaudou, mais bel et bien d’apprivoiser le milieu aquatique et de passer un bon moment avec ses parents. Les séances se passent en groupe, et vous plongez avec votre enfant dans le grand bain. De nombreux jeux (toboggan, frites, jouets flottants) sont mis à disposition des plus petits pour qu’ils s’éclatent au maximum ! L’idée est d’éveiller bébé en milieu aquatique et de lui faire prendre conscience de ses sens… différemment ! Développement psychomoteur, coordination motrice, éveil social, les bébés nageurs sont idéaux pour nos plus petits, et ce dès 4 mois.

Où se renseigner ?

Vous pouvez contacter votre municipalité qui vous renseignera sur les horaires et le coût des séances. Sinon, n’hésitez pas à contacter la Fédération des activités aquatiques d’éveil et de loisir (FAAEL).

La baby gym

Les clubs proposant des séances de Baby gym sont de plus en plus nombreux en France et proposeront à vos enfants, toujours sur un mode ludique, de découvrir son corps, de dépasser ses limites tout en s’amusant ! Développement de la motricité, du sens de l’équilibre, les cours collectifs de Baby gym permettront également à votre enfant de mieux vivre en groupe. Quant aux objectifs de ces séances, c’est encore la Fédération française de gym qui en parle le mieux : « les objectifs de l’activité petite enfance sont les suivantes : diversifier et affirmer les conduites motrices, structurer la connaissance du monde physique, solliciter les sensations et les sens (visuels, auditifs), pour favoriser l’autonomie, les capacités psychomotrices et la socialisation ». Inscrire son enfant à ce type de sport lui permettra de facto de prendre goût à l’activité sportive en général.

Où se renseigner ?

Auprès de la Fédération française de gym, qui vous prodiguera de bons conseils et vous aidera à trouver un club adapté à vos besoins.

La danse

On parlera dans cette section plus d’éveil corporel que de danse à proprement parler. Comme pour les bébés nageurs, l’éveil corporel se joue à deux : parent-enfant. En musique, on vous proposera des activités axées sur le jeu (avec des cerceaux notamment pour développer la coordination motrice), tout en éveillant votre enfant au collectif et au respect des consignes. Ouverts aux petites filles comme aux petits garçons, les cours de Baby danse permettent et aux parents et aux enfants de renforcer le lien affectif qui les unit en s’initiant aux plaisirs de la danse et de la musique.

Où se renseigner ?

Cette activité n’est pas encore très connue, donc n’hésitez pas à toquer à la porte des clubs de danse près de chez vous ou de contacter la Fédération française de danse.

Et la musique 

Vous sentez que votre enfant a l’oreille musicale ou, tout simplement, vous souhaitez l’éveiller dès son plus jeune âge ? L’éveil musical peut être une bonne solution. Cette activité est accessible dès les 12 mois de l’enfant, qui apprendra à reconnaître des sons, à tambouriner, manipuler plusieurs instruments tout en s’amusant ! La démarche de l’éveil musical va dans le même sens que les séances de Baby gym ou des bébés nageurs : il n’est jamais question de compétition, de performances, mais bel et bien d’initiation et de plaisir en collectivité.

Où se renseigner ?

Auprès de votre municipalité, ou auprès du conservatoire de musique de votre lieu de résidence.