Pourquoi vous ne perdez pas de gras là où vous le souhaitez ?

Perte de gras localisée femmes fesses
© iStock

« Je ne perds pas où je veux! Il y a six ou sept ans, j’étais mince: 52 kilos pour 1,64m. Avec les années et après deux grossesses, je pèse aujourd’hui 68 kilos. Je n’arrive pas à perdre ce poids, localisé sur les hanches, les cuisses et les fesses. J’essaie de faire attention à ce que je mange et de faire un peu de sport. Rien n’y fait ! »

Comment déloger le gras résistant?

3 questions à Sophie Ortega, médecin nutritionniste.

Par quel mécanisme les graisses sont-elles stockées dans le bas du corps ?

Les glucides et les lipides sont assimilés par nos cellules grâce à l’insuline, qui permet de les métaboliser. Quand on mange trop gras et trop sucré, la sécrétion d’insuline augmente pour faire face à la quantité ingérée. C’est un cercle vicieux: notre corps développé peu à peu une « insulino-résistance » et ne peut plus brûler les calories excédentaires. Celles-ci se logent dans les cellules graisseuses, situées dans le bas du corps chez les femmes.

Pourquoi est-ce si difficile de maigrir à cet endroit ?

C’est notre morphotype, génétique, qui détermine la répartition des adipocytes (cellules graisseuses, ndlr) dans notre organisme. Chez les femmes, elles se trouvent plus souvent sur les hanches, les cuisses et les fesses. Si l’alimentation permet de limiter la masse grasse stockée par ces cellules, on ne pourra jamais les faire disparaître. On peut éviter les mauvaises graisses (charcuterie, beurre, friture…) qui se stockent dans les adipocytes et privilégier les bonnes en consommant des omégas 3 (avocat, amandes, noix, poisson, huiles de lin et de colza, soja…)

Quel est le mécanisme permettant aux protéines d’alimenter la masse musculaire en évitant la prise de gras ?

Les protéines sont des acides aminés servant à la régénération des muscles, mais aussi à toutes les cellules de l’organisme. Elles sont très peu stockées, car le corps dépense beaucoup d’énergie pour les utiliser, ce qui explique leur utilisation dans les régimes actuels pour éviter la prise de poids.