Le parkour n’est pas qu’un sport de mec

parkour femmes
@iStock

« Le Parkour, c’est un sport d’hommes, » « Je pense que peu de filles sont capables de faire du parkour. » Vous avez déjà entendu ces phrases quelque-part ? Si vous pratiquez ce sport, sans doute ! Ou peut-être l’avez vous pensé vous-même et c’est ce qui vous freine pour vous lancer. Mais vous pouvez vous aussi devenir une traceuse !

Le parkour, c’est pour les mecs ?

Non ! Absolument tout le monde peut pratiquer le parkour. Même si les débuts sont toujours difficiles, et pour tout le monde ! Le premier obstacle que vous rencontrerez sans doute, surtout si vous ne pratiquez aucun sport, c’est la force physique. Elle risque de vous faire défaut dans les premiers temps. Et c’est ce qui pourra vous compliquer la tâche lors de franchissements de murs par exemple, pas facile de se hisser à la force des bras. Tous les traceurs et traceuses chevronnés vous le diront, le parkour requiert de la patience.

Dans le parkour, on rencontre différents obstacles

Que ce soit un chéri inquiet ou des copains qui partent défaitiste sur vos capacités à développer votre nouvelle passion, n’écoutez que votre envie. Vous ne devez pas vous laisser décourager ni par votre entourage, ni par l’aspect encore trop masculin de la discipline. Ensuite, si vous décidez de suivre des tutos vidéo, vous risquez vite de déchanter. Bien que certains soient dédiés aux débutants, vous verrez que la théorie c’est bien, mais qu’en pratique, vous aurez du mal à suivre et risquez de vous blesser sévèrement. L’idéal est de trouver un entraîneur, voire une association sportive, une école de parkour ou une équipe rôdée qui accepterait de vous initier. Rien de tel que de pratiquer avec des personnes qui ont les connaissances et la pédagogie nécessaires pour vous donner les clés de la réussite. Car nous pouvons toutes surmonter quelques échecs, mais autant mettre toutes les chances de son côté et éviter d’abandonner ou de se blesser. Car au final, dans cette discipline, l’obstacle le plus important, c’est vous-même ! À l’inverse des sports d’équipe, le parkour est une activité solitaire qui ne dépend que de votre volonté.

Les points clés de l’entraînement

Le parkour repose beaucoup sur la confiance en soi, l’équilibre et la localisation dans l’espace. Mais ce n’est pas cela qui vous fera grimper sur ce fichu mur. Il faut cibler les muscles utiles à la pratique de ce sport et par conséquent, quelques séances de pompes et tractions par semaine pourraient bien vous aider. Car on retrouve ces mouvements de musculation très régulièrement dans la pratique du parkour. Cependant, tout le monde n’a pas une barre de traction et surtout, il s’agit là d’un sport complet qui fait appel à tout le corps. Il y a une donc une solution radicale pour préparer tout vos muscles à la pratique, le burpee. Vous savez, c’est ce mouvement très apprécié de Joe de Sena, fondateur de la Spartan Race. Si vous n’avez aucune idée de ce dont il s’agit, vous pouvez suivre ces conseils : Comment faire des burpees.

Procédez par étapes

  1. Équipez-vous correctement : Vous devez avoir des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise et qui n’entravent pas vos mouvements. Pour les baskets, préférez les semelles fines et souples, vous sentirez mieux les obstacles et accrocherez mieux dessus. Aussi, dans un premier temps, vous pouvez vous équiper de coudières et genouillères de volley-ball par exemple, elles sont souples et vous éviteront quelques écorchures et bleus douloureux.
  2. Préparez vous physiquement : Comme dirait Joe, « Faites vos burpees ! » Vous pouvez également commencer à faire tous vos mouvements du quotidien plus énergiquement, en faisant en sorte de sentir vos muscles. Vous pouvez par exemple gainer la ceinture abdominale et les fessiers en voiture, faire quelques haltères avec vos courses et squatter en montant les escaliers…
  3. Trouvez-vous un entraîneur ou une team : Pour un sport de terrain, rien de mieux que de démarrer avec des gens qui le pratiquent. Vous ferez beaucoup plus vite des progrès qu’en attaquant seule les obstacles de la ville.
  4. Ayez confiance en vous : Soyez consciente de vos limites mais n’ayez pas peur de vous en approcher. Allez-y progressivement et choisissez des difficultés en rapport avec votre niveau. Vous prendrez rapidement de l’assurance et de plus en plus de plaisir.
  5. Prévoyez de l’eau à foison : Le parkour fait beaucoup transpirer, ne partez jamais à l’aventure sans une grande bouteille d’eau. Et si vous avez eu un gros coup de chaud, vous serez heureuse d’avoir des vêtements de rechange.