Opération détox de sportive

Programme detox sportive
© iStock

Ce genre de cure n’a rien à voir avec une monodiète, une période de jeûne ou un régime à base de fruits ou de légumes. Oubliez aussi la version bouillon. Adoptez plutôt le bon programme détox pour vous purifier sans vous affamer et finir lessivée. Suivez les conseils de Nathalie Négro, diététicienne et responsable du centre nutritionnel des thermes de Brides-les-Bains.

Opération détox de sportive

Fatigue, troubles du sommeil, nervosité, problèmes de digestion, rétention d’eau ou encore cellulite sont autant de signaux que l’organisme lance pour indiquer qu’il est à saturation. Tous les organes d’élimination (foie, reins, intestins et système lymphatique) ont besoin d’un coup de pouce pour drainer, purifier, assainir. Il faut dire que notre alimentation occidentale a tendance à les malmener: colorants, conservateurs, pesticides et autres agents de textures ingurgités au quotidien surchargent en effet leurs capacités. Ces différents toxiques, dont certains sont classés parmi les perturbateurs endocriniens, qui dérèglent notre système hormonal. Comment s’en débarasser ? En faisant une cure détox à chaque changement de saison. Ce qui ne nous dispense pas de continuer à consommer les aliments les plus naturels possible et de pratiquer une activité physique tout au long de l’année.

J’évite les carences

Attention ! Si une cure de « décrassage » s’impose pour retrouver la forme et une peau de pêche, elle ne doit jamais se faire en dépit du bon sens. « Les régimes détox se vantent de brûler ou d’éliminer telle graisse ou toxine… Ils n’ont aucune valeur scientifique », prévient Nathalie Négro, diététicienne et responsable du centre nutritionnel des thermes de Brides-les-Bains, en Savoie. « Selon leur durée, ils peuvent être dangereux pour la santé. Tous les jours, l’organisme a besoin de nutriments pour bien fonctionner. L’apport quotidien en protéines est impératif. D’autant plus que nous n’en avons pas en réserve dans le corps ». Ces molécules contribuent à la construction et à la restauration des tissus du corps humain.

Elles permettent de réparer les microlésions musculaires apparues lors de l’entraînement. Un paramètre non négligeable lorsqu’on fait du sport. « Un bon équilibre alimentaire se fait sur une semaine ou dix jours ». Comment drainer ces toxines ? Quelle est la meilleure manière d’assainir mon organisme ?

J’élimine efficacement

L’eau favorise la digestion des aliments, facilite l’élimination des déchets et le travail des reins. Toutes les substances y sont dissoutes. La quasi-totalité des régimes qui veulent « épurer » notre corps proposent de boire du jus de citron, dont les propriétés alcalinisantes permettent de bien détoxifier l’organisme. Le citron est l’un des fruits les plus riches en vitamine C (50 milligrammes pour 100 grammes, environ), après le cassis (200 milligrammes pour 100 grammes), les autres fruits rouges (70 milligrammes pour 100 grammes), les litchis et la papaye (71 milligrammes pour 100 grammes). Les fruits riches en vitamine C, antioxydants, permettent de stimuler le système immunitaire, et facilitent l’absorption du fer et optimisent l’élimination des déchets.

Je mange sainement

« La pire des choses serait de trop se restreindre. Le corps a des besoins en dessous desquels il ne faut jamais descendre. Il s’agit du métabolisme de base, qui représente de 60 à 70% des besoins totaux de l’organisme. Il ne faut donc supprimer aucune famille d’aliments », poursuit notre spécialiste. Puisez dans les cinq groupes: viandes maigres, poissons, oeufs, produits laitiers, céréales, pain, féculents, légumes et fruits, matières grasses. Faites attention à l’utilisation de ces dernières, notamment le soir: « Elles sont longues et difficiles à digérer. Cela peut perturber votre sommeil ».

Je mise sur les bons légumes

Le radis noir: « Il contient des éléments soufrés, qui ont des effets stimulants sur la vésicule biliaire et le foie. Il augmente la production de bile et en accélère la « vidange ». Cela facilité la digestion, notamment celle des graisses. »

Le fenouil: « Riche en fibres, il veille au bon fonctionnement du transit. Il possède également un pouvoir rassasiant et contient des antioxydants ».

L’artichaut: source de potassium et de magnésium, il a un « fort pouvoir diurétique et agit sur le transit ».

Je privilégie certains fruits

La banane: « Assez calorique, elle est très riche en potassium et magnésium. Idéale pour celles qui ont des envies permanentes de sucre, de chocolat… »

Les agrumes: « Le citron, les organes ou les clémentines sont gorgés de vitamine C, vitamine antioxydante par excellence. Elle aide à réparer les dégâts causés par la pollution, le tabac… »

Les fruits rouges (notamment le cassis): « Ils sont riches en vitamine C et source de potassium ».

La prune: « Elle contient beaucoup de fibres, mais son action sur l’amélioration du transit est renforcée par le sorbitol, ce sucre-alcool qui stimule la contraction de la vésicule biliaire. Et la bile a un effet sur la digestion des graisses. »

Je fais le bon sport

L’exercice physique accroît la dépense d’énergie et donc l’élimination des toxines, à condition de rester dans une activité modérée et de bien s’hydrater. Toutefois, la détoxification varie en fonction de l’activité. Ainsi, les sports demandant une puissance modérée (triathlon, tennis…) mobilisent le sucre (glucose, glycogène). Les sports de faible puissance, mais endurants (marche, vélo, course à pied) permettent d’éliminer sucre et lipides. Ce sont les activités idéales pour purifier l’organisme. Enfin, gare aux sports de vitesse, de force ou de puissance pendant une courte durée: ils font produire au corps plus de toxines.