Maux de tête et migraines : comment les éviter ?

Eviter les migraines
@iStock

La chaleur estivale peut sévèrement augmenter la récurrence des maux de tête et migraines. Il n’existe pas de solution miracle, mais quelques astuces peuvent vous éviter ces épisodes douloureux.

Un vrai casse-tête

Les femmes sont trois fois plus susceptibles de contracter des douleurs à la tête que les hommes, en partie à cause des fluctuations hormonales qui perturbent les terminaisons nerveuses crâniennes. Mais ce n’est pas tout. Les températures estivales élargissent les vaisseaux sanguins qui appliquent une pression sur les terminaisons nerveuses hyper-sensibles de la tête. 

Les experts n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la raison des maux de tête et autres migraines. De plus, aucun traitement ne semble globalement satisfaisant. Mais il existe quelques moyens d’éviter certains des déclencheurs sournois.

Que faire/éviter ?

La chaleur estivale peut sévèrement augmenter la récurrence des maux de tête et migraines. Il n’existe pas de solution miracle, mais quelques astuces peuvent vous éviter ces épisodes douloureux.

Déclencheurs et solutions pour les migraines

  • Sauter un repas

Faire l’impasse sur le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner fait chuter le taux de sucre dans le sang, déclenchant une réaction en chaîne dans l’organisme. Les hormones déséquilibrées signalent que le cortex cérébral émet des ondes qui picotent ces nerfs sensibles.

Solution : Si vous n’avez pas le temps de cuisiner trois gros repas par jour, essayez de manger six petits repas plus simples toutes les deux ou trois heures. La clé dans tous les cas: Mangez avant de ressentir la sensation de faim, et évitez les collations sucrées qui transforment votre taux de glucides en montagnes Russes. Et enfin, buvez beaucoup d’eau. La déshydratation peut également entraîner des maux de tête.

  • Fleurs et parfums 

Les odeurs fortes, même agréables, peuvent être le point de départ de céphalées chez plus de 40% des personnes sujettes aux migraines. Certaines odeurs peuvent enflammer les vaisseaux sanguins dans les voies nasales et activer les nerfs dans la partie du cerveau qui traite les informations sensorielles.

Solution : Fuyiez-les. Si vous soupçonnez les odeurs fortes de vous déclencher des maux de tête, essayez d’utiliser des produits sans parfums pendant quelques semaines. Puis réintroduisez vos produits habituels un par un afin de trouver l’infâme déclencheur de migraine.

  • Caféine

Pour certains, il est coupable, pour d’autre non. Tandis qu’une petite quantité de caféine aide à renforcer l’effet des médicaments pour calmer les maux de tête, boire trop de café peut en déclencher de très violents à répétition.

Solution : En boire moins, tout simplement. Selon votre niveau de sensibilité, vous n’aurez peut-être pas besoin d’arrêter complètement le café. Limitez votre consommation à environ 200 milligrammes de caféine par jour (environ deux tasses de café) pour aider à prévenir les maux de tête. Gardez à l’esprit que vous pouvez également obtenir les bienfaits de la caféine dans autre chose qu’une tasse de café.

  • Technologie

 Passer du temps sur un écran – une tablette, un ordinateur portable ou une télévision – peut sévèrement exciter les vaisseaux sanguins de votre cerveau. La plupart des gadgets émettent un éblouissement qui stimule les nerfs crâniens et libèrent les neurotransmetteurs inflammatoires. En termes simples? Ils vous donnent mal à la tête. De plus, les tensions musculaires dues à une tenue prolongée de posture devant un ordinateur sont elles aussi responsables de céphalées.

Solution: Surfez ou zappez couvert ! Les protecteurs d’écran empêchent l’éblouissement et donc les maux de tête. En plus d’être bon marché, on en trouve partout et ils sont adaptables à tous les écrans.

  • Manger les restes 

De nombreux aliments, en particulier ceux riches en protéines, contiennent un produit chimique naturel appelé tyramine. Lorsque l’aliment est frais, ce composant ne pose aucun problème. Mais les niveaux augmentent avec le temps, et l’excès de tyramine fait gonfler les vaisseaux sanguins du cerveau. Attention: Beaucoup de fromages vieillis sont très riches en tyramine.

Solution: Manger frais. Si vous pensez que la nourriture peut être un déclencheur, évitez les fromages vieillis (bleu, brie) et optez pour des fromages frais (cottage, crème). La chaleur favorise le développement de la tyramine, alors ne laissez jamais des restes riches en protéines traîner à température ambiante.

  • Queues de cheval

 Mais aussi les bandeaux et les tresses serrées. Attacher les cheveux trop serrés tire sur les tissus de votre cuir chevelu, initiant le genre de tension musculaire et nerveuse qui provoque des maux de tête.

Solution: Lâchez la bride. La recherche montre que certaines femmes ressentent un soulagement immédiat en détachant leurs cheveux (d’autres se sentent mieux dans l’heure). Si vous devez porter les cheveux attachés – disons, au bureau ou à la salle de gym – optez pour un chignon désordonné chic ou une queue de cheval basse moins stressante.

Solution express

Vous serez bien évidemment tentée de prendre un médicament. Mais ils ne fonctionnent pas toujours. D’autres solutions sont en revanche très efficaces immédiatement. La glace peut engourdir la douleur et aider à contracter les vaisseaux sanguins endoloris. Appliquez une poche de gel froid sur les tempes et profitez du soulagement. Pour certaines personnes, le bruit et la lumière vive peuvent transformer un mal de tête agaçant en une migraine insupportable. Mettez-vous au calme et dans le noir avant que ça n’ait tourné à la migraine…