L’OMS reconnaît le burn-out comme maladie puis se ravise…

burn-out
© iStock

Selon l’OMS, l’organisation mondiale de la santé, le burn-out est un phénomène lié au travail. L’organisme avait pourtant déclaré lundi que le burn-out était une maladie, avant de se raviser aujourd’hui. 

Le burn-out est un phénomène lié au travail

L’expression « retourner sa veste » n’aura jamais pris autant son sens. Hier matin, l’OMS avait annoncé que le burn-out était entrée dans sa Nouvelle Classification internationale des maladies. Et aujourd’hui, un porte parole de ce même OMS a apporté une précision en annonçant qu’au final, le burn-out n’était pas considéré comme une maladie, mais comme phénomène lié au travail. Le burn-out y est décrit comme «un syndrome (…) résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été géré avec succès».

Le burn-out touche 3 millions de français

Comment reconnaître le burn-out ? L’épuisement physique en est la première étape. Troubles du sommeil générant une fatigue chronique, tensions musculaires, douleurs rachidiennes, maux de tête, nausées ou vertiges et parfois prise ou perte de poids soudaine sont de bons indicateurs. Cet épuisement physique entraîne des manifestations émotionnelles telles que le sentiment d’une perte de contrôle de soi, l’apparition de sérieuses tensions nerveuses, un manque d’entrain ou encore une forte irritabilité, de l’hypersensibilité ou, à l’inverse, une absence d’émotions.

burn out
©iStock