Les 8 pires choses pour votre système immunitaire

©iStock

Un temps froid et un manque de lumière peuvent faire du mal à votre système immunitaire, mais vous pouvez y remédier

Le rhume et la grippe sont officiellement là, et quand vous associez ces germes à un mauvais régime alimentaire, vous créez la situation parfaite pour tomber malade. Lisez cet article pour découvrir les choses que vous faites quotidiennement, qui détruisent votre système immunitaire et comment remédier à la situation.

1. Ne pas dormir assez

Votre corps a besoin de repos pour guérir et se régénérer correctement. Lorsque vous ne dormez pas assez, vous affaiblissez votre système immunitaire et diminuez le nombre de cellules « tueuses » protectrices qui combattent les infections. Si vous vous réveillez fatiguée, c’est un signe que vous ne dormez pas assez ou que votre sommeil est de mauvaise qualité.

La solution : dormez entre 7 et 9 heures par nuit. Si vous avez plusieurs choses de prévues, essayez de faire une petite sieste si possible ou classez vos activités par ordre de priorité.

2. Abuser de la nourriture et de la boisson pendant les fêtes

Un mauvais régime alimentaire est monnaie courante lors des fêtes. Il y a de grandes chances pour que vous soyez confrontée à des soirées entre collègues, entre amis ou avec votre famille, mais si vous consommez trop d’alcool, de matière grasse et de sucre, vous pouvez compromettre votre système immunitaire en diminuant l’efficacité des globules blancs. Les aliments qui contiennent beaucoup de sucre peuvent diminuer la capacité des globules blancs à tuer les germes, environ 30 minutes après l’ingestion et pendant cinq heures. L’excès d’alcool aura des effets négatifs sur votre foie qui aura plus de mal à détoxifier votre sang. Votre système immunitaire manquera de précieux nutriments pour lutter contre les bactéries. Consommer trois boissons alcoolisées suffit. Les matières grasses diminuent votre production d’anticorps et peuvent causer une réaction lente sur une zone infectée.

La solution : avant d’arriver à une soirée, prenez un repas ou un en-cas équilibré. Cela vous permettra d’éviter de vous jeter sur le buffet et de manger des aliments que vous ne mangeriez pas habituellement. Cherchez les plateaux de légumes. L’houmous et les sauces salsa, les salades avec des assaisonnements crémeux, les protéines maigres comme les brochettes de poulet et de crevettes sont également très bons. Pour le dessert, choisissez des fruits et si vous voulez boire un cocktail, optez pour un mélange de vin et de soda ou pour de la vodka avec de l’eau minérale pétillante et du jus de citron vert. Ce n’est pas grave si vous mangez des aliments interdits, tant qu’ils sont entourés d’aliments sains.

3. Être exposée à des germes à la salle de sport

Vous vous cantonnez probablement à votre routine d’entraînements pendant les vacances pour rester en forme, mais la salle de sport est l’un des pires endroits pour les germes et les bactéries. Avez-vous déjà vu quelqu’un éternuer avant d’attraper les haltères ou tousser dans ses mains avant de boire de l’eau à la fontaine ? Des comportements comme ceux-ci sont dégoûtants, mais courants.

La solution : gardez des lingettes antibactériennes ou du gel antibactérien dans votre sac de sport. Évitez de toucher votre visage, vos yeux et votre bouche avec vos mains. Lavez vos mains aussi souvent que possible, en particulier avant de quitter la salle de sport. Si vous portez des gants de sport, assurez-vous de les laver tous les deux jours. Si vous vous coupez lors de votre séance d’entraînements, assurez-vous de laver vos mains puis de traiter efficacement la plaie. Les infections au staphylocoque sont également courantes dans la salle de sport.

4. Trop s’entraîner et stresser

Nous sommes nombreux à ressentir le besoin d’augmenter l’intensité de nos séances d’entraînements après les fêtes pour contrer la trop grande absorption de nourriture. Alors qu’il est important de réaliser des séances d’entraînements tout au long des vacances, trop s’entraîner fatiguera votre corps, augmentera le risque de vous blesser et affaiblira votre système immunitaire.

La solution : continuez à réaliser vos séances d’entraînements régulières. Elles renforceront votre système immunitaire et libéreront des endorphines positives pour vous aider à combattre le stress. Compléter avec de la glutamine est également une très bonne idée car les stocks de glutamine peuvent facilement être réduits lorsque vous vous entraînez trop. Ajoutez entre ½ et 1 cuillère à café de glutamine dans votre milk-shake post séance d’entraînements pour booster votre immunité et faire fonctionner votre système digestif correctement.

5. Fumer lors de soirées

De nombreuses personnes qui participent à des soirées aiment fumer en buvant des cocktails. D’autres ne fument que lorsqu’elles prennent part à un événement festif. Le problème, c’est que les fumeurs quotidiens et les fumeurs occasionnels peuvent souffrir d’infections respiratoires plus graves, en particulier pendant la saison des rhumes et de la grippe. La fumée de cigarette/de cigare a un effet négatif sur votre système immunitaire et peut causer tout un tas d’autres maladies.

La solution : éviter autant que possible de fumer et d’être entouré de fumeurs. Ne vous dites pas, « ce n’est pas grave, tant que c’est avec modération ». Fumer une cigarette ou un cigare de façon occasionnelle aura toujours un effet négatif sur tout votre corps.

6. Lésiner sur votre séance d’entraînements

Avec un emploi du temps chargé en événements sociaux et en obligations lors des fêtes, il est facile d’oublier d’aller à la salle. C’est l’une des pires choses que vous pouvez faire pour votre système immunitaire.

La solution: même s’il peut y avoir des moments où vous devez annuler une séance d’entraînements pour acheter des cadeaux, décorer ou satisfaire à vos exigences avant les dates butoirs, n’en faites pas une habitude. Faire de l’exercice vous aidera à éviter de prendre du poids pendant les fêtes, à garder votre système immunitaire en pleine forme et à gérer le stress de cette fin d’année. Examinez votre emploi du temps de la semaine et planifiez des séances d’entraînements quand vous le pouvez. Si vous avez une soirée de prévue, allez à la salle de sport avant d’aller travailler.

Faire de l’exercice le matin peut vous aider à booster votre métabolisme toute la journée, vous rendre plus confiante et vous aider à faire des choix alimentaires plus sains.

7. Manquer de vitamine D

Si vous vous rendez au travail avant que le jour ne se soit levé, que vous allez à la salle de sport et que vous rentrez à la maison quand il fait nuit, le manque de lumière en novembre et en décembre peut mener à des carences en vitamine D voire à des symptômes de trouble affectif saisonnier (TAS).

La solution : sortez pendant la journée et prenez la lumière du soleil pour aider votre corps à produire plus de vitamine D. Vous pouvez également vous tenir derrière une fenêtre qui laisse passer la lumière du soleil et méditer. Ressentez la chaleur et laissez-la recharger vos batteries. Vous pouvez aussi ingérer des suppléments de vitamine D3 (cholécalciférol). Ajoutez des aliments plus riches en vitamine D3 comme les oranges, les jaunes d’oeufs, les poissons gras et le fromage faible en matière grasse par exemple.

8. Se sentir déprimée pendant les vacances

Même si les publicités, les films et les chansons sont censés vous donner du baume au coeur lors des fêtes de fin d’année, il est courant de se sentir déprimée à cette époque de l’année. Que ce soit dû à un emploi du temps contraignant, à vos proches qui testent votre patience, aux soucis financiers ou même au fait d’être éloignée de votre famille, c’est normal d’avoir un peu le blues en fin d’année. La dépression peut impacter tout votre corps de façon négative à cause de l’augmentation des hormones de stress comme le cortisol et l’adrénaline. Lorsque ces hormones augmentent, le corps parvient beaucoup moins à se réparer, ce qui affaiblit le système immunitaire.

La solution : demandez à vos amis proches de passer du temps avec vous. Si ce n’est pas possible, portez-vous volontaire pour distribuer de la soupe aux plus démunis ou bien pour passer du temps avec des personnes âgées. Il y a beaucoup de personnes défavorisées qui adoreraient avoir de la compagnie pendant les vacances. N’oubliez pas que c’est une période de l’année durant laquelle il faut savoir donner et non recevoir. Vous serez heureux de voir que vous avez fait le bonheur de quelqu’un. Une étude publiée dans le Journal of Gorgan University of Medical Science prouve que l’aide sociale peut contrebalancer les effets négatifs du stress sur le système immunitaire.

Le remède le plus important de tous pendant ces fêtes de fin d’année, c’est le sourire et le rire. Le rire libère des endorphines, les antidouleurs naturels du corps. Ne vous prenez pas trop au sérieux. Quand vous commencez à vous sentir stressée ou anxieuse, arrêtez ce que vous faites et inspirez profondément. Il a été prouvé que cinq minutes de méditation diminuait le stress et calmait les nerfs.

Par Linda Stephens / Traduit par Mélanie Geffroy