Le vin blanc peut augmenter le risque de rosacée

©iStock

Trop de blanc peut rendre votre peau rouge, selon de nouvelles recherches

Nous aimons boire un bon verre de vin de temps en temps, mais de nouvelles recherches publiées dans le Journal of the American Academy of Dermatology montrent que trop de vin peut augmenter votre risque de développer la rosacée, une affection cutanée marquée par des rougeurs sur le nez, les joues, le front et le menton.

L’étude a révélé que les femmes qui buvaient du vin blanc et de l’alcool présentaient un risque plus élevé de développer la rosacée et que ce risque augmentait à mesure que leur consommation d’alcool augmentait. Les chercheurs pensent que l’alcool peut affaiblir le système immunitaire et élargir les vaisseaux sanguins, ce qui peut mener à la rosacée. Gardez à l’esprit que le rosé et les vins mousseux ont moins d’alcool, de sorte qu’il pourrait y avoir de meilleures options qui sont moins susceptibles de déclencher une flambée lorsqu’ils sont consommés avec modération.