Le sport qu’il vous faut

©iStock

Quitte à faire de l’exercice, autant se faire plaisir! Six propositions pour vous guider

Le plus zen : le fly yoga

C’est quoi ? Une discipline, inventée par Florie Ravinet, animatrice sportive formée au yoga et passionnée d’art du cirque. Installée dans un hamac, l’élève enchaîne des postures lentes ou dynamiques, inspirées du yoga, de la gymnastique et de la danse, pendant une heure.

Pour qui ? Les grandes stressées à la recherche d’une relaxation profonde – les bercements du hamac sont particulièrement apaisants – et celles qui veulent renforcer leurs muscles en douceur. «Comme une partie du corps est allégée, l’effort est moins brutal, souligne Florie Ravinet. C’est particulièrement intéressant pour les personnes ayant des douleurs articulaires ou des maux de dos. Par ailleurs, l’instabilité oblige le corps à s’adapter constamment pour garder son équilibre, ce qui fait travailler les muscles profonds

Où pratiquer ? 50 professionnels sont formés à cette technique. Infos sur www.fly-yoga.fr

Le plus ludique : le gliding

C’est quoi ? Les pieds posés sur deux disques en nylon qui glissent sur le sol, on effectue des exercices de fitness, des pas de danse et des mouvements de patineur. Glissades et fous rires assurés !

Pour qui ? Le gliding est adapté à tous les âges. En plus d’être ludique, il améliore la force musculaire, l’endurance… et l’équilibre!

Où pratiquer ? Dans les clubs de la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire. Infos sur www.sport-sante.fr

Le plus tonique : l’aquafusion

C’est quoi ? Une nouvelle activité dérivée de l’aquagym… en beaucoup plus intense! Vélo et trampoline immergés, haltères, bracelets Hydro Tone, qui créent une résistance dans l’eau: pendant 45 minutes, on tourne, par groupes de 5 ou 6, sur quatre ateliers. Chaque exercice, ciblé sur une zone musculaire spécifique, est pratiqué à fond pendant 30 secondes, avec 30 secondes de récupération. Puis, le groupe se reforme pour une série de mouvements en commun avant de s’étirer pendant quelques minutes.

Pour qui ? Celles qui veulent tonifier toutes les parties du corps ou qui ont besoin de se défouler pour évacuer les tensions. «Le fait d’être dans l’eau est moins traumatisant pour les articulations, indique Cyril Chapron, responsable du développement des activités aquatiques pour Espace Récréa. Mais, l’effort est intense donc l’AquaFusion est plutôt réservé à des personnes ayant une activité physique régulière.»

Où pratiquer ? Dans la trentaine de piscines gérées par Espace Récréa. Infos sur www.recrea.fr

Le plus régressif : la hoop dance

C’est quoi ? Sport en vogue aux États-Unis dans les années 60, le hula hoop connaît une seconde jeunesse depuis que Michelle Obama a été vue jouant du cerceau dans les jardins de la Maison Blanche. Le plus de la hoop dance ? «Outre les mouvements de base qui consistent à faire tourner le cerceau autour des hanches, de la taille, de la poitrine ou des genoux, on ajoute des pas chorégraphiés et des figures plus ludiques en le passant autour d’une main, d’une épaule ou d’un pied», explique Émilie Durand de l’association Hoopera.

Pour qui? Les personnes qui souhaitent travailler leurs abdominaux et affiner leur taille en s’amusant. «En réalité, tous les muscles sont sollicités ainsi que la coordination et la fonction cardio-vasculaire», insiste Erica Ghiringhelli, fondatrice du Lyon hula- hoop club. Autre intérêt: il suffit d’investir 30 euros dans un cerceau pour le pratiquer chez soi. Un cours d’initiation est néanmoins conseillé pour éviter les mauvaises postures. Et, en cas de problèmes de dos, mieux vaut s’abstenir.
Pour celles qui ont peur de ne pas y arriver, pas de panique! Les débutantes travaillent avec un cerceau plus large et plus lourd pour que les mouvements soient plus lents.

Où pratiquer? Renseignez-vous dans les clubs de danse ou de fitness de votre ville.

Le plus dansant : l’aero latino

C’est quoi? Un mélange entre exercices de fitness et pas de danses latines. Salsa, samba, merengue, mambo, reggaeton… La différence avec sa cousine la zumba ? «Dans l’une, les chorégraphies changent à chaque musique, tandis qu’avec l’aero latino, il faut mémoriser un enchaînement sur toute l’heure de cours», précise Françoise Jouffe, de la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire (FFEPGV).

Pour qui? Celles qui ont envie d’améliorer leur forme cardio-vasculaire, l’équilibre, la motricité, la tonicité des muscles et la coordination. Sans compter les nombreux bienfaits sur la concentration et la mémorisation. «Cela permet également de mieux accepter son corps, car on travaille sur la sensualité», ajoute Françoise Jouffe.

Où pratiquer? Dans les clubs de la FFEPGV. Infos sur www.sport-sante.fr