Elle perd 68 kilos en deux ans et devient Coach !

Erica Lugo
© Muscle & Fitness USA

Dans l’Ohio, Erica Lugo a perdu 68 kilos en l’espace de deux ans en changeant de style de vie. A 27 ans, elle est tombée amoureuse du fitness et a fait de sa passion un métier puisqu’elle est devenue coach.

Un déclic à 27 ans

Erica Lugo était assise dans son canapé à la fin de l’année 2014 en train de manger, comme souvent, une friandise sucrée lorsque Connor, son fils, lui demanda de venir jouer avec lui. Erica Lugo, qui à 27 ans pesait plus de 145 kilos, éprouvait des difficultés à se déplacer. Elle répondit alors à son fils qu’elle ne pouvait pas jouer avec lui. C’est à ce moment-là qu’elle a réalisé que quelque chose devait changer. « J’ai eu mal au coeur, se souvient-elle. Le fait que je ne puisse pas jouer avec mon fils m’a rendue triste. J’ai donc décidé de changer pour lui ».

Ce n’était pas sa première tentative pour perdre du poids, mais cette fois, Lugo décida de commencer par des changements simples de style de vie comme bouger plus et manger de plus petites portions. Elle a commencé par marcher sur un tapis de course à la salle de sport. « Je me mettais au défi de marcher le temps d’une chanson. Lorsque je me suis améliorée, j’ai commencé à faire des entraînements par intervalles ».

Un combat contre les maladies auto-immunes

Erica Lugo a perdu 68 kilos en deux ans dont 55 en seulement 13 mois. Le chemin vers le succès fut malgré tout semé d’embûches. Durant l’été 2015, elle a commencé à se sentir mal. « J’étais très fatiguée, j’avais des fièvres légères et l’esprit embrouillé. Je me réveillais en ayant l’impression de jouer à la roulette russe sans savoir si j’allais arriver au bout de la journée ». Après plusieurs tests, on lui a finalement diagnostiqué deux maladies auto-immunes: un virus d’Epstein-Barr chronique et la maladie d’Addison (un trouble lors duquel les glandes surrénales ne produisent pas assez d’hormones). Son programme intense avait eu un effet néfaste sur son système immunitaire et ses glandes surrénales fonctionnaient mal.

Les symptômes ont également commencé à affecter sa perte de poids. Ses séances d’entraînement et son régime alimentaire devenaient moins efficaces. « Je remarquais que je ne pouvais pas soulever de poids aussi lourds que d’habitude. Mon endurance a diminué et manger me rendait malade et ballonnée ».

Amoureuse du fitness

Erica n’a cependant pas laissé ce diagnostic l’empêcher de changer de style de vie. Elle a opté pour un régime alimentaire principalement composé d’aliments complets et a mis un point d’honneur à réévaluer ce que son corps pouvait supporter. Elle a ainsi divisé ses routines de plusieurs heures par deux.

Elle s’entraîne actuellement cinq jours par semaine pendant environ 45 minutes avec 20 minutes de cardio sur quatre de ces cinq jours et des exercices qui se concentrent sur les jambes, les épaules, le dos et les bras le reste du temps. Elle s’assure de faire des pauses entre chaque exercice. « J’aime transpirer. Ca me donne l’impression que j’ai vraiment bien travaillé. Donc je fais principalement des supersets et du cardio au poids du corps pendant 30 à 45 secondes entre chaque exercice ». Les épaules sont le groupe musculaire qu’elle préfère travailler. « Pour moi, une femme avec des épaules fortes est une femme puissante. Mon exercice préféré, c’est le bon vieux développé militaire. Charger la barre et la pousser vers le ciel, c’est la meilleure sensation ».

Inspirer les autres

Comme beaucoup de femmes qui cherchent à améliorer leur santé, Erica Lugo a commencé à poster ses progrès sur les réseaux sociaux et a reçu des retours d’autres personnes impressionnées par ses résultats. Elle a commencé à poster des vidéos et à se faire connaître davantage au sein de sa communauté locale. Pour elle, c’était un signe que le fitness pouvait être un nouveau plan de carrière. Elle a donc décidé de passer un certificat d’entraîneur personnel qu’elle a obtenu. Elle a ouvert son propre studio fitness l’année dernière à Centerville dans l’Ohio. Ce qu’elle préfère dans le métier ? « Être capable d’inspirer quelqu’un et de le regarder se transformer. J’adore voir leurs changements, et pas seulement physiques. Ils sont plus heureux, ont plus confiance en eux, essayent des choses qu’ils n’auraient jamais essayées avant, explorent leurs limites et essayent de les dépasser ».

Le conseil d’Erica Lugo à ses clients et aux autres personnes qui débutent leur parcours, c’est de garder les choses simples. « Ne réfléchissez pas trop au processus et commencez avec les bases : bougez plus, mangez moins, laissez la journée se dérouler et apprenez naturellement au fil du temps ».

Le plan nutritionnel d’Erica

  • Petit-déjeuner : smoothie à base de protéines en poudre, d’épinards, de fenouil, de fruits rouges, d’huile de lin et de graines de chia ; un peu de vinaigre de cidre.
  • Déjeuner/repas avant une séance d’entraînement : du cabillaud (115g), de la vitelotte (115g), de la courgette et de la purée de courgette.
  • En-cas après une séance d’entraînement : un gâteau de riz et une pomme.
  • Dîner : du cabillaud, des épinards, du riz brun, de la feta et de la sauce piquante. « J’aime bien faire un petit mélange à base de basilic, de curcuma (pour aider à lutter contre les inflammations) et d’ail avec un peu de bouillon d’os que je mets sur mon cabillaud ».
  • En-cas : des fruits et des légumes frais, des blancs d’oeufs, des smoothies similaires à celui du matin.
  • Friandises préférées : une pizza sans gluten et un donut.

Le programme d’entraînement d’Erica :

* Lundi : supersets pour les jambes. « Je fais quatre séries et des intervalles de cinq minutes sur un escalier entre chaque superset »

* Mardi : épaules ; cardio (20 minutes).

* Mercredi : bras ; cardio (20 minutes).

* Jeudi : dos et abdos (40 minutes au total) ; cardio (20 minutes).

* Vendredi : routine HIIT (30 à 40 minutes).

* Samedi : yoga ou pilates.

* Dimanche : repos actif.

 

Traduit par Mélanie Geffroy