Quelle eau choisir ?

©iStock

Pas évident de choisir la bonne eau tellement les rayons de nos supermarchés regorgent de marques différentes. Quand on ajoute à cela une activité sportive, nos besoins en hydratation varient. Pour rester au top et choisir l’eau qu’il vous faut, voici les conseils du docteur Julien Louis, chercheur en physiologie et en nutrition au département de la recherche de l’INSEP. 

De l’eau pour tous les sports ?

Tout dépend de l’individu, du sport pratiqué, de son intensité, de sa durée, des conditions climatiques… Une chose est sûre : si vous faites moins d’une heure d’effort, notamment pour les activités d’endurance, nul besoin de boissons dites pour le sport. On peut se servir uniquement de nos réserves énergétiques, du glucose circulant dans le sang et de nos stocks de graisse.

Et au delà d’une heure d’endurance ?

Plus l’effort sera long, plus il faudra apporter du carburant, des glucides car on puise dans les réserves. Pour maintenir le cap, nous avons tout intérêt à consommer des boissons riches en glucides rapides.

Faut-il boire plus quand il fait chaud ?

S’il fait chaud, diminuez la concentration en sucre et privilégier l’eau. Sinon l’organisme aura du mal à l’assimiler donc mieux vaut en choisir une bien diluée. Quand il fait chaud, il faut compter entre 20 et 30 gr de sucre par litre d’eau par exemple.

Et si je fais une séance d’1h-1h30 de sport ?

Buvez régulièrement, par petites gorgées. Ayez toujours votre bouteille d’eau avec vous pour être sûre de boire au moins 1,5 l par jour. Privilégiez et variez les eaux riches en minéraux telle que l’Hépar. Après l’entrainement, misez sur des eaux gazeuses de type St-Yorre ou Rozzana. Ces dernières contiennent du sodium, magnésium et bicarbonates en bonnes quantités, permettant de bien se réhydrater, récupérer ses fonctions musculaires, et limitent l’apparition des courbatures ou de crampes.

Si je transpire beaucoup ?

Les conseils restent les mêmes. Toutefois, préférez des eaux plus gazeuses et riches en sodium en récupération comme la St-Yorre, Rozana, Quézac. Lorsqu’il fait chaud, ajoutez une petite pincée de sel (environ 1g/L). On ne le sent pas et ça peut être très efficace en cas de perte importante.

Pour mieux choisir, j’examine l’étiquette

Pour savoir si une eau est peu ou fortement minéralisée, regardez le taux de « résidu sec à 180°C ». Cette mention correspond à la quantité des minéraux contenus et recueillis après évaporation d’1l d’eau. S’il est supérieur à 1 500g/L, elle est riche. S’il est compris entre 500 et 1500 mg/L, elle est moyennement minéralisée. Par contre, inférieur à 500mg/L ou 50mg/L, elle l’est faiblement voire très faiblement.

Je compare mes eaux en bouteille

PH Résidu à sec à 180°C Calc. (CA+)

 
Mag. (Mg+) Pota. (K+) Sod. (Na+) Bicarbonate (HCO3) Chlorure (Cl-) Sulfate (SO4) Nitrate (NO3_) Fluor (F)
Vittel 7,6 844 203,8 43,1 1,9 5 399 8 328,9 4,3 0,16
Contrex 7,4 2078 468 74,5 2,8 9,4 372 7,6 1121 2,9 0,36
Hépar 7,2 2513 549 119 4,1 14,2 383,7 18,8 1530 4,3 0,4
Nestlé pure life 7,7 208 70 2,1 0 ,36 2 210 2,9 13 4 <0,05
Evian 7,2 309 80 26 1 6,5 360 6,8 12,6 3,7
Saint Amand 7,2 859 176 46 5 28 312 37 372 <0,5 1,3
Volvic 7 130 11,5 8 6,2 11,6 71 13,5 8,1 6,3
Cristaline 5,2 455 65 26 20 55 443 13 29 <1
Mont Roucous 5,85 25 2,4 0,5 0,40 3,10 6,30 3 2 3 <0,1
Rosée de la pleine 5,8 26,6 1,6 <1,25 0,4 3,4 10 3 2,3 2,8
Perrier 5,5 480 160 4,2 <1 9,5 430 22 33 <0,2
Quézac Entre 5,2 et 5,8 1200 170 69 38 110 1100 18 90 <0,5 2,2
Pellegrino 7,6 948 179 52 2,5 33,6 239 54,8 445 2,9 0,5
Sainte Marguerite 5,8 1227 71 40 33 302 812 230 59
St-Yorre 4774 90 11 110 1708 4368 322 174
Badoit 6 1100 153 80 11 180 1250 54 35 1,2
Vichy Celestin 6,8 3325 103 10 66 1172 2989 235 138 0,5
Valvert 67,6 2 0,2 1,9 204 4 18 3,5
Rozana 6,3 3022 301 160 52 493 1837 649 230 1

* composition en moyenne en mg/l