Cinq zones irrésistibles…

©iStock

L’homme aussi possède des zones érogènes insoupçonnées. Des zones à effleurer, à embrasser ou à mordiller. Alors, comment le rendre fou de désir ? Quelques pistes à explorer 

1 – Le périnée 

Eh oui, l’homme aussi en a un ! C’est l’endroit situé entre la marge de l’anus et de la verge. Zone très sensible à tout type de caresse : effleurements, baisers ou titillements de la langue. Intéressez-vous aussi particulièrement au point P (p, comme prostate). Pour le repérer, baladez votre main sur cette zone avec une attention jusqu’à sentir un léger creux. C’est cette partie du corps qui, à force de caresses, décuplera le plaisir de votre homme.

2 – Les fesses

Votre partenaire allongé sur le dos, les cuisses écartées, explorez d’abord ses fesses sensuellement avant de vous attarder très doucement un peu plus bas. Vos doigts mouillés de salive y feront des merveilles, même en restant immobiles. Vous pouvez aussi explorer cette zone à l’aide de votre langue. C’est moins glamour, mais très efficace, sauf si votre homme est réfractaire à cette pratique, bien sûr !

3 – Le gland

Doté de 4 000 récepteurs sensitifs, le gland est une zone particulièrement voluptueuse pour les hommes. Passez lentement un doigt humide sur toute la surface avant d’effleurer la couronne, par petites touches, puis d’en faire le tour complet. Attardez-vous ensuite sur le frein, ce petit filet tendu sous la verge. Pour Gérard Leleu, le frein du gland serait l’équivalent du clitoris chez la femme. Si, après ces préliminaires prometteurs, vous décidez d’y balader votre langue (d’abord de grands léchages, suivis de petites léchouilles), c’est l’extase assurée !

4 – La base du pénis

C’est la principale zone érogène, incontournable donc. Sur la face inférieure se logent le point A (quelques millimètres avant l’implantation de la verge) et le point B (plus proche du périnée). Une pression de votre majeur et de votre index relancera une érection indécise.

5 – Les testicules

Pour commencer, retirez vos bijoux et vérifiez que vos ongles sont coupés. Grâce à quelques pincements de la peau du scrotum (la peau qui entoure les testicules) , vous pourrez juger de l’élasticité. Dans l’interstice entre les bourses et les cuisses, ne lésinez pas sur les baisers et autres coups de langue. Cette zone est particulièrement sensible. À savoir : les testicules sont hypersensibles et à manier avec précaution, car un mauvais geste peut vite devenir douloureux. Évitez donc absolument de presser, de tordre ou de mordre. Un geste simple et très agréable : prenez délicatement les bourses dans le creux de la main, soutenez-les en les remontant légèrement. Effet garanti !