Les bienfaits du chewing-gum

chewing-gum
@iStock

Avez-vous déjà entendu du bien sur les chewing-gums ? Souvent, on dit qu’ils font mal à l’estomac, qu’ils sont mauvais pour les dents, voire qu’ils donnent un look vulgaire, surtout quand ils sont mâchés la bouche ouverte… Pourtant, la recherche a récemment démontré que mâcher du chewing-gum peut, en plus de vous nettoyer les dents et de calmer une fringale, éventuellement vous rendre plus intelligent. Mais mieux encore : les nouveaux chewing-gums font tout cela, sans additifs chimiques.

Mâcher, c’est ça la clé !

Avec 3 ou 4 chewing-gums par jour, vous pourriez avoir de belles surprises. Il semble qu’en mâcher augmente la concentration. Une étude portant sur une tâche cérébrale donnée a prouvé que les consommateurs de chewing-gum sont plus rapides et plus efficaces à résoudre la question que les autres. Une autre recherche a prouvé que le chewing-gum booste les neurones, augmentant les signaux d’activité cérébrale dans 5 régions différentes du cerveau.

Les chewing-gums sans sucres sont bons pour les dents

Selon l’ADA (Association Dentaire Américaine), ils augmenteraient le flux de salive qui aide à neutraliser et balayer les acides mauvais pour l’émail dentaire que nous consommons lors des repas. Mais il faut les choisir sans sucre ! Car bien que tous les chewing-gums augmentent le flux de salive, le sucre pourrait empêcher l’élimination des acides et causer d’autres problèmes dentaires.

Ami de l’estomac ?

Selon une étude du Journal de Recherche Dentaire, mâcher un chewing-gum 30 minutes après avoir mangé un repas riche en graisses pourrait réduire les reflux gastriques, particulièrement les remontées acides. Mais ce n’est pas tout ! Les sujets d’une autre étude ayant consommé un chewing-gum 45 minutes après le déjeuner ont grignoté 10% de moins plus tard dans l’après-midi. Les chercheurs pensent que le chewing-gum pourrait agir comme un coupe-faim. Ce qui ne l’empêche pas d’activer le système digestif en régulant le transit et de réduire les nausées.

Aucune raison alors de se priver de mâcher, bouche fermée !