Comment bien nager le papillon ?

©iStock

Comment bien nager le papillon ?  Zoom sur cette technique de nage bien spécifique

La bonne position

Il faut rester le plus possible à la surface de l’eau, de façon à éprouver moins de difficulté pour sortir une partie de son buste lors de la respiration. Nous avions vu pour le crawl qu’il fallait bien regarder le fond du bassin (et pas 10 mètres devant) pour bien aligner la tête et le corps. Là, c’est pareil, sauf au moment où l’on relève la tête pour prendre de l’air…

Bien respirer

Pour bien nager le papillon, il faut maintenir le menton le plus près possible de l’eau… Si si…

Le BA-BA de l’ondulation

On se la joue « Grand Bleu » avec l’ondulation du dauphin, la version « apnée » en moins ! Pour bien nager le papillon, le mouvement ondulatoire doit partir des hanches, en effectuant un « fouetté accéléré ». On peut également s’aider des palmes, pour générer plus de propulsion…

Se hisser au dessus des flots !

On arrive dans le dur ! Bien souvent, c’est le mouvement des bras qui en rebute plus d’une. On croît qu’il faut beaucoup de puissance pour arriver à hisser son corps au dessus de l’eau. Il n’en est rien car le corps doit rester proche de la surface de l’eau, et il n’est pas nécessaire de sortir la moitié du buste au dessus de la ligne de flotaison ! Il y a une phase de traction, où l’on se sert de l’énergie de l’ondulation, puis une phase de récupération, où l’on ramène les deux bras tendus vers l’avant…

Mais aussi :