Le plan minceur express avec l’apport glucidique

Apport glucidique alterné
© iStock

Perdez rapidement du poids et restez mince avec ce plan et ce régime simple, mais très efficace, basé sur le concept de l’apport glucidique.

L’apport glucidique, qu’est-ce que c’est ?

La perte de poids se base sur un principe très simple: il faut brûler plus de calories qu’on en consomme. Suivez cette consigne de base et que vous ne manquerez pas d’obtenir des résultats, à court terme tout du moins. Cependant, si vous cherchez à optimiser la fonte adipeuse tout en conservant vos muscles chèrement acquis (ce qui d’ailleurs, brûle aussi du gras), vous aurez besoin d’un plan qui va au-delà de la baisse de l’apport calorique combinée à des séances d’entraînement intenses. Mais commençons par le début…

C’est là que l’apport glucidique alterné entre en jeu. Ce protocole d’entraînement et de nutrition intégré est utilisé depuis belle lurette par les athlètes pour carboniser le gras. Le secret, c’est de manipuler le régime en modifiant l’apport glucidique: autrement dit, on alterne les cycles d’apport faible et les cycles plus élevés.

« Un régime hypoglucidique suivi pendant plusieurs semaines, ou même plusieurs mois, peut avoir un impact négatif sur le métabolisme et même entraver les progrès », explique Denise maxwell, diététicienne agréée, cuisinière professionnelle et compétitrice en bodybuilding.

« Cela peut aussi entraîner un catabolisme excessif du muscle, un épuisement des réserves d’énergie et une diminution de l’endurance. » Cependant, selon elle, il suffit de modifier les aliments et l’heure des repas pour brûler les réserves de graisse récalcitrantes et éviter la stagnation de la fonte adipeuse. Pendant les journées hyperglucidiques, la quantité élevée de glucides renfloue les réserves de glycogène et crée un environnement favorable au maintien (et à la construction) de la prise de masse.

Quand on diminue l’apport glucidique, le corps puise dans ces réserves d’énergie et de graisse, et non pas dans la masse maigre. « Quand on refait le plein avec l’incorporation stratégique de journées plus riches en glucides, le métabolisme est stimulé » ajoute-t-elle.

Cependant, l’apport alimentaire n’est pas le seul élément de votre programme pour lequel nous prônons l’alternance. Le plan d’entraînement peut aussi être manipulé pour puiser dans les réserves de carburant et optimiser les résultats. Les journées à apport glucidiques plus élevé serviront à alimenter le travail des groupes musculaires plus gros, comme les jambes et le dos. Cela permettra donc ç celles qui soulèvent des poids à la salle de prendre plus lourd tout en optimisant la fonte adipeuse. Les journées hypoglucidiques conviennent mieux aux groupes musculaires plus petits, comme les biceps et les triceps : le corps n’a pas besoin de glucides supplémentaires pour travailler avec la même intensité.

Il existe plusieurs approches de l’apport glucidiques alterné, mais la plus courante consiste à programmer une journée riche en glucides suivie de trois ou quatre jours d’apport glucidique plus faible. Ce schéma est répété pendant huit à douze semaines, ou pendant la période nécessaires pour atteindre votre objectif de fonte adipeuse.