7 façons de booster votre système immunitaire

© iStock

Les dernières nouveautés en matière d’herbes et de suppléments pour renforcer votre système immunitaire et vous aider à rester en bonne santé cet hiver

Rester en forme et bien manger, en plus de dormir suffisamment et de vous nettoyer régulièrement les mains, font partie des meilleures façons d’éviter de tomber malade cet hiver. Mais lorsqu’un emploi du temps chargé commence à vous épuiser, il peut être nécessaire de booster votre système immunitaire. Voici ce qu’ont démontré les dernières recherches sur les façons d’éviter de tomber malade pendant la saison du rhume et de la grippe.

Vous trouverez ci-dessous des suppléments de pointe qui pourraient vous aider à améliorer votre système immunitaire et à ne pas ressentir le blues de la saison froide.

LES BAIES DE SUREAU

On dit que ce fruit rempli de flavonoïde réduit la congestion et accroît la transpiration. Une étude publiée dans Alternative Medicine Review a démontré que l’extrait de baie de sureau diminuait la durée des symptômes d’une grippe de presque trois jours. « Il a également été démontré que la baie de sureau aidait à tuer les virus et qu’elle contenait des anthocyanes, des composés végétaux connus pour aider à renforcer le système immunitaire », déclare Kamal Patel, directeur de examine.com, une encyclopédie indépendante sur la supplémentation et la nutrition.

Comment l’utiliser : Disponible en capsules ou sous forme liquide. Optez pour la marque Sambucol ou Sinupret car ce sont celles qui ont le plus fait l’objet de recherches.

LES PROBIOTIQUES

Les probiotiques (ou les bactéries bénéfiques) sont connus pour avoir un effet sur la santé intestinale. Un autre de ses possibles bénéfices est lui moins connu : il s’agit de la régulation immunitaire. « Environ 70% de nos cellules contenues dans le système immunitaire se trouvent dans notre système digestif et les probiotiques aident ce dernier à être en meilleur santé », explique Patel. Cependant, puisque chaque probiotique peut avoir des attributs différents, les experts ne sont pas complètement clairs sur la fonction que peut avoir chacun d’entre eux. Il existe des preuves qui démontrent que la Lactobacille et la Bifidobactérie peuvent aider à diminuer les symptômes de certaines maladies allergiques.

Comment les utiliser : En capsules ou dans des aliments comme le yaourt et le kéfir. De un à dix milliards d’unités par jour pendant deux semaines.

LA SPIRULINE

Ces algues bleu-vert poussent souvent dans ces poudres de légumes verts pleines de vertus pour la santé. Il a été prouvé qu’elles avaient de nombreux usages potentiellement utiles comme l’immunité, déclare Patel. Même s’il n’y a pas eu beaucoup de preuves humaines, une étude menée en 2008 a démontré que le fait de prendre deux grammes de spiruline par jour pendant quelques mois aidait les personnes atteintes d’allergies nasales. « La spiruline est sans danger et elle peut également diminuer les inflammations systémiques et donc avoir un effet sur la santé en général », ajoute-t-il.

Comment l’utiliser : En capsules ou en pilules, de 1 à 8g par jour.

LE GUDUCHI

Cette herbe ayurvédique est dotée de nombreux avantages supposés comme la régulation de la glycémie ou l’amélioration du système immunitaire. « Le guduchi peut aider un type de cellules immunitaires appelées les macrophages à consommer plus facilement les germes indésirables dans notre organisme », déclare Patel. Cette herbe permet également de repousser les allergies mais si vous prenez des médicaments qui interagissent avec l’inhibition MAO, parlez-en à votre médecin avant d’en ingérer.

Comment l’utiliser : Sous forme d’extrait aqueux ou mélangé à du ghee et à du gingembre, 300mg d’extrait trois fois par jour ou 10 à 15g du mélange par jour.

L’AIL

De nombreuses études ont démontré que l’ail était antiviral et anti-inflammatoire, ce qui peut stimuler le système immunitaire. Lorsqu’elle est coupée ou émincée, la gousse libère un composé appelé l’allicine. Il faut cependant la laisser reposer environ 15 minutes après l’avoir préparée pour que la quantité maximum d’allicine puisse se former. Une étude publiée dans la revue Advances in Therapy a démontré que des sujets prenant un supplément à l’ail avaient moins de rhumes et étaient moins malades.

Comment l’utiliser : 1 à 2g de gousse d’ail tranchée ou entre 600 et 1200mg d’extrait deux fois par jour.

LA VITAMINE C

Il a été prouvé que ce classique pour se protéger du froid pouvait aider à booster la fonction immunitaire, mais en prendre une grande dose une fois que vous êtes enrhumée ne vous fera pas guérir plus vite. La vitamine C est importante pour que le système immunitaire fonctionne convenablement. Ne pas en ingérer une quantité suffisante peut vous faire prendre des risques, déclare Patel. Une méta-analyse menée en 2013 regroupant 30 études et plus de 11 000 personnes a démontré que ceux qui vivaient des épisodes de stress importants, comme les coureurs de marathon, avaient 50% de chances en moins d’attraper un rhume s’ils prenaient quotidiennement des suppléments de 200mg de vitamine C.

Comment l’utiliser : Trouvez de la vitamine C naturellement dans des pilules ou dans des aliments comme les poivrons, les baies et les oranges ou ingérez-en jusqu’à 250g par jour grâce à des suppléments (il est recommandé aux femmes de plus de 19 ans d’en ingérer 75mg par jour).

LE ZINC

« Le système immunitaire a besoin de ce minéral essentiel pour fonctionner à un niveau optimal« , déclare Patel, et des études ont démontré qu’ingérer du zinc pouvait aider à réduire la durée des rhumes. Une méta-analyse publiée en 2016 dans le British Journal of Clinical Pharmacology a démontré que les symptômes du rhume chez les sujets ingérant des pastilles de zinc disparaissaient en presque trois jours, au lieu de sept jours pour ceux à qui on avait administré un placebo.

Comment l’utiliser : Sous forme de pastille (évitez d’utiliser des sprays car ils affectent l’odorat). Entre 4 et 25g toutes les trois heures pendant trois à quatorze jours.

Par Adam Bible / Traduit par Melanie Geffroy