7 conseils santé et fitness à suivre

©iStock

Voici 7 conseils santé et fitness à suivre pour une « meilleure vie »

1 – SORTEZ

On ne le dira jamais assez : il existe un tas de raisons pour sortir, que ce soit pour vos entraînements ou pour vous amuser. Des recherches publiées dans le magazine scandinave Journal of Work, Environment & Health ont démontré que les exercices en extérieur diminuaient la pression sanguine et boostaient la santé mentale de façon plus importante que quand vous restez à l’intérieur. « Que vous fassiez du kayak, de l’escalade, du cheval ou du vélo en montagne, les activités en extérieur vous permettent de respirer de l’air frais, d’absorber de la vitamine D et de recharger vos batteries », déclare Jennifer Pharr Davis, randonneuse, auteure et propriétaire de la Blue Ridge Hiking Company ayant effectué des randonnées sur six continents, exploré des sentiers dans 50 États et détenant le record d’endurance de l’Appalachian Trail.

Cela peut aussi vous permettre de faire travailler vos muscles de façons différentes. S’entraîner à la salle de sport est une chose, mais « si vous courez sur un chemin, si vous naviguez dans un kayak pour la première fois ou si vous faites plus de vélo que vous n’en avez jamais fait, vous rencontrez toujours des obstacles naturels ». Ils exposeront vos faiblesses et mettront vos muscles au défi.

Enfin, dans la nature, « vous êtes toujours la bienvenue, on vous rappelle que vous êtes belle et que votre corps peut faire des choses incroyables ». Des recherches ont démontré que la randonnée pouvait même booster votre créativité de 60%.

2 – MANGEZ PLUS DE FRUITS ET DE LÉGUMES

Mangez plus de fruits et de légumes car, à part faire plus d’exercices, il n’y a pas vraiment de meilleure façon d’être en meilleure santé, d’éviter les maladies et de vivre plus longtemps. La dernière étude sur la nutrition menée par l’Université de Californie du sud se concentre sur les fruits et les légumes qui contiennent de grandes quantités de potassium comme les patates douces, les avocats, les épinards, les haricots et les bananes.

« Si vous suivez un régime typiquement occidental, déclare McDonough, votre apport en sodium est élevé et celui en potassium est faible. Cela augmente de manière significative vos risques de développer des problèmes de tension artérielle élevée ». Lorsque votre taux de potassium alimentaire est faible, votre corps utilise la rétention du sodium pour pallier ce potassium limité. C’est comme si vous aviez un régime alimentaire plus élevé en sodium.

Essayez de manger au moins 10 portions de fruits et légumes par jour et, en plus de ceux cités ci-dessus, optez pour l’abricot, le café, les palourdes, la betterave, le kiwi, le chou, le cresson, le piment, la bette, la courge, la tomate, le chou-fleur, les épinards et le céleri pour des aliments plus riches en potassium.

3 – DIMINUEZ VOTRE STRESS EN RESPIRANT PROFONDÉMENT

Si vous sentez une baisse de régime, ajoutez quelques exercices de respiration profonde à la fin de votre séance d’entraînements. Des recherches menées par l’Université Rutgers ont démontré que faire de la méditation concentrée ainsi qu’une activité aérobie pouvait aider à lutter contre les symptômes de la dépression et de l’anxiété chez les adultes souffrant ou pas de troubles dépressifs.

4 – NE STRESSEZ PLUS GRÂCE AU SON

Nous adorons tous écouter ces enregistrements de sons naturels qui nous aident à dormir car ils contiennent des environnements réconfortants qui nous aident à décompresser comme une pluie d’orage, des bruits de jungle la nuit ou le bruit des vagues sur la côte. Ils vous rendent naturellement plus calme et vous permettent de vous évader. Personne ne sait pourquoi. Pour répondre à cette question, des scientifiques de la Medical School de Brighton et du Sussex au Royaume-Uni ont récemment mené une étude dans laquelle ils examinaient des individus qui écoutaient des sons naturels dans une machine IRM.

« Nous avons l’habitude du sentiment de relaxation et de « déconnexion » que l’on ressent lors d’une promenade en campagne, et nous avons maintenant des preuves offertes par notre cerveau et notre corps qui nous aident à comprendre cet effet, déclare l’auteure principale de l’étude, Cassandra Gould van Praag. Nous avons obtenu des résultats qui peuvent avoir un impact dans la vraie vie, en particulier pour les personnes qui font l’expérience de niveaux de stress élevés ».

5 – SOYEZ TOUJOURS CONSCIENTE DES RISQUES

Vous avez certainement déjà entendu l’expression « on n’a rien sans rien », mais il est dangereux de trop repousser ses limites lors de séances d’entraînements et les conséquences peuvent aller au-delà des muscles endoloris et de la fatigue. Les athlètes qui s’entraînent trop peuvent développer une maladie appelée la rhabdomyolyse, une dégradation du tissu musculaire qui peut mener à des insuffisances rénales, à des problèmes de cœur et même à la mort.

Même si elle est rare, cette maladie touche environ 26 000 personnes aux États-Unis chaque année. Les athlètes qui font des séances d’entraînements extrêmes ou d’intensité élevée font souvent partie de ceux qui ressentent les effets de la rhabdomyolyse.

6 – MANGEZ DES ALIMENTS VERTS

La chlorophylle, le pigment qui donne aux plantes et aux algues leur couleur verte, est le dernier super-aliment pour ajouter de la couleur dans un bar à jus. Elle est de plus en plus populaire pour son éventail d’avantages pour la santé. La chlorophylle est liée à la prévention du cancer car elle peut s’attaquer à de potentielles substances cancérigènes et les empêcher de circuler à travers le corps, déclare Sonya Angelone, porte-parole de l’Academy of Nutrition and Dietetics. « Il a également été prouvé qu’elle améliorait la santé de la peau en réduisant le nombre de boutons de fièvre car elle a un effet antiviral et peut accélérer le temps de guérison ».

La meilleure source de chlorophylle reste les légumes verts, affirme Angelone. Faites un smoothie avec des épinards, de la carotte, du concombre, des poivrons et des tomates puis ajoutez du jus de citron ou de citron vert frais et un peu de sauce épicée. « Cette boisson épicée me donne de l’énergie et me permet d’éviter le coup de barre de l’après-midi. De plus, elle contient une grande quantité de fibres, ce qui aide à nourrir les bonnes bactéries présentes dans notre système digestif, de nombreuses vitamines, des minéraux et autres substances phytochimiques ».

7 – PRENEZ LA POSE

Le yoga a plein d’avantages : il vous permet de perdre du poids, d’avoir un meilleur système immunitaire et de soulager les douleurs dorsales. Si vous n’êtes toujours pas convaincue que le yoga devrait faire régulièrement partie de votre plan d’entraînements, pensez à votre santé mentale au long terme.

Selon une étude publiée dans Frontiers in Aging Neuroscience, les yogis de plus de 60 ans qui ont pratiqué le yoga au moins deux fois par semaine pendant au moins huit ans ont une meilleure structure cérébrale que les femmes du même âge et du même niveau d’activité qui n’ont jamais pratiqué le yoga ou la méditation. Leur cerveau est resté plus épais dans le cortex préfrontal gauche, la zone du cerveau associée à la mémoire et à l’attention.

« De la même façon que les muscles, le cerveau se développe grâce à l’entraînement, déclare Elisa Kozasa de l’Hôpital Israelita Albert Einstein de Sao Paulo au Brésil (une chercheuse ayant pris part à l’étude) dans un communiqué de presse. Comme toute autre pratique contemplative, le yoga a un composé cognitif dans lequel l’attention et la concentration sont importantes ».

Par les éditeurs M&F Hers / Traduit par Mélanie Geffroy