5 raisons de consulter un chiropracteur

Chiropracteur
© iStock

Il existe une idée fausse que les chiropracteurs souhaitent voir disparaître : « la plupart des patients arrivent à leur premier rendez-vous en pensant qu’en tant que chiropracteur, je ne suis spécialisé que dans les blessures de la colonne vertébrale et que je vais faire « craquer » leur dos », déclare Ian Nurse, chiropracteur à Boston et propriétaire de Wellness in Motion Boston.

5 raisons de consulter un chiropracteur

Frustrant pour les médecins qui ont des diplômes de chiropracteur ? Bien sûr. Mais les stéréotypes ne vous font pas de bien non plus. Après tout, les chiropracteurs (les professionnels de santé spécialisés dans les troubles du système musculo-squelettique et dans les troubles du système nerveux) guérissent tout, des tissus blessés aux migraines en passant par les douleurs aux articulations. Leur travail est non-invasif, bien moins cher que les interventions chirurgicales, et présente peu (ou pas) de rechute.

Alors si vous répondez à l’un de ces critères, vous feriez bien de consulter un chiropracteur !

1. Si vous avez fait un faux mouvement lors d’un entraînement

Les claquages, les blessures au niveau des ligaments, les épicondylites latérales et/ou les problèmes au niveau des tendons sont habituels chez tous les sportifs. Les chiropracteurs utilisent des techniques pour les tissus mous comme l’Active Release Technique (ART) et la technique Graston (qui consiste à « gratter » la peau avec un outil en acier inoxydable pour décomposer les tissus cicatriciels), pour guérir les blessures liées aux mouvements ou les blessures athlétiques.

Nurse voit de nombreux coureurs et note que les tendinites du tendon d’Achille appellent souvent à une évaluation complète du corps.

« Même si la plupart des gens pense que le mollet et les tendons sont les racines du problème, un chiropracteur est formé à considérer tout le corps pour trouver pourquoi le tendon d’Achille blessé subit plus de pression qu’il ne peut en supporter. Dans le cas de la tendinite du talon d’Achille, le nerf sciatique est souvent pris au piège entre les muscles fessiers affectés de la jambe, ce qui réduit la foulée de celle-ci et induit plus de pression sur le tendon d’Achille ».

Votre chiropracteur doit réaliser une analyse de votre allure pour chercher des défauts biomécaniques qui peuvent émerger de problèmes liés aux tissus mous ou de problèmes structurels plus haut dans le corps. Des ajustements du pelvis et du bas du dos, ainsi qu’un travail musculaire des tissus mous, peuvent libérer le nerf, restaurer un bon fonctionnement biomécanique et induire moins de tension sur le tendon d’Achille.

2. Si vous souffrez du syndrome du canal carpien

Vous passez des heures devant un ordinateur ?

« On pense souvent que les nerfs de la main sont pincés lorsqu’ils passent à travers le canal carpien du poignet », explique Nurse.

D’habitude, les médecins prescrivent de la physiothérapie, des injections de cortisone ou une opération chirurgicale pour traiter le problème. Les chiropracteurs ? Ils se concentrent sur les fonctionnements biomécaniques de tout le haut du corps, y compris le cou, les épaules, les bras, les avant-bras et les poignets, affirme Nurse.

« Souvent, les nerfs sont compressés plus haut dans le bras et non dans le canal carpien du poignet ». Les techniques ART et Graston peuvent les libérer plus haut dans la chaîne et guérir ainsi les symptômes dans la main.

3. Si vous avez des douleurs au cou ou des migraines (et que vous ne voulez pas prendre de médicaments)

« Les chiropracteurs sont souvent considérés comme des spécialistes du dos, mais la deuxième et la troisième raison la plus courante pour laquelle nous allons voir un chiropracteur, c’est pour les douleurs au cou et pour les migraines », déclare Bill Lauretti, professeur au New York Chiropractic College de Seneca Falls à New York et porte-parole de l’American Chiropractic Association.

Souvent, les migraines sont dues à des raideurs dans le cou et des exercices spécifiques, des massages, une mobilisation des articulations et une manipulation douce peuvent aider à vous soulager.

De plus, « les chiropracteurs peuvent offrir des conseils ergonomiques sur la façon d’organiser votre poste de travail et de réaliser des activités sûres pour garder votre cou en forme », ajoute-t-il.

4. Si vous souffrez de douleurs articulaires

La colonne vertébrale joue souvent un rôle dans les blessures ou dans les gênes, mais les chiropracteurs sont formés dans le dysfonctionnement de toutes les articulations : les genoux, les épaules, les poignets, les coudes et les chevilles. Des problèmes comme une cheville « coincée » ou une blessure au pied peuvent être traités grâce à des ajustements légers qui aident les individus à remarcher correctement.

Autre avantage : puisque les problèmes articulaires peuvent être douloureux, les chiropracteurs soulagent sans avoir besoin de prendre de médicaments.

« Une étude récente a démontré que les patients qui bénéficiaient des services d’un médecin ou d’un chiropracteur pour des douleurs dorsales avaient bien moins de risque de se voir prescrire des opiacés que les autres patients », déclare Lauretti.

5. Si vous avez un risque de vous faire opérer de la colonne vertébrale

« Dans certains cas, une opération de la colonne est nécessaire et efficace, mais elle peut souvent ne pas être utile et ses résultats bien pires que ce à quoi les patients s’attendaient, affirme Lauretti. Les médecins et les chiropracteurs sont des professionnels de santé formés à une grande variété de traitements sûrs et efficaces pour soulager les douleurs dorsales et vous permettre de redevenir actif ».

La manipulation vertébrale, les massages et les exercices peuvent résoudre certains problèmes comme une blessure au niveau d’un disque. Ça vaut le coup de tenter l’expérience avant de passer sur le billard. En plus, les chiropracteurs ont tendance à être bien moins chers qu’une opération chirurgicale, ce qui vous permet d’économiser de l’argent.

 

Traduit par Mélanie Geffroy