5 questions que les femmes sportives se posent

questions femme
©Coach pour elles

Depuis ma blessure, je nourris une grosse appréhension à la reprise du sport. Comment faire pour me remettre sur le chemin ?

Quand on s’est blessée, deux types de barrières se mettent en place. La première est physique : on se sent un peu rouillée, inapte à l’effort. L’autre est psychologique, difficile à surmonter seule. Pour les surmonter, il faut trouver un environnement où l’on peut retâter le terrain petit à petit, soit avec un coach, soit en petit groupe pour un suivi plus personnalisé. Vous pouvez également miser sur le low impact (natation, yoga, taï-chi…), sans charges additionnelles (donc, des exercices au poids de corps), ni charges négatives (running, box jump…). Une fois que serez plus en confiance, la barrière psychologique commencera à céder.

Je suis accro au sport, j’enchaîne les cours de bodypump,de bodyattack, de running… Je suis crevée ! Des astuces anti-coup de pompe ?

©Coach pour elles

Il peut s’agir d’un problème de cycles. D’abord, le sommeil. On sait que le corps récupère mieux entre 22 h 30 et 2 heures du matin. Donc, couchez-vous plus tôt, dormez mieux. Ensuite, le repos fait partie de l’entraînement : autorisez-vous un, voire deux jours de récupération par semaine. Par ailleurs, vous n’avez pas besoin d’être à 150 % lors de vos séances de fitness ou de running ! Il faut savoir ralentir pour éviter de puiser dans vos réserves à chaque fois. Attention,une journée de récupération ne signifie pas rester dans le canapé ! Par exemple, optez pour un peu de rameur, de mobilité, de soft pilates, de natation, sans grande intensité ou distance.

Je suis en surpoids d’une dizaine de kilos, essentiellement au niveau des hanches et du ventre, et j’ai décidé d’aller à la salle pour faire du sport. Quelles erreurs dois-je éviter ?

Le surpoids a aussi ses avantages, il vous montre que votre organisme est capable de fabriquer de nouvelles substances de façon efficace, même si actuellement c’est malheureusement sous forme de graisse. Mais cela signifie également que vous avez des jambes fortes, puisque finalement elles supportent un poids important. En revanche,votre buste est probablement moins costaud. À la salle, soyez donc prudente quand vous effectuez des exercices pour le haut du corps, car pour l’instant votre musculature n’est pas encore puissante et vos articulations doivent amortir l’énergie cinétique provenant de l’élan si vous devez soulever des poids. Soulevez donc de préférence des poids plus lourds : vous ne pourrez les faire décoller que lentement, ce qui vous évitera les blessures. Chaque fibre musculaire supplémentaire augmente le métabolisme basal, ce qui fait qu’avec le temps vous brûlez plus de graisses, même lorsque vous êtes au repos. L’entraînement d’endurance vous aide aussi à faire fondre les kilos superflus. La course à pied est en soi idéale, mais elle sollicite les articulations, plus ou moins fortement selon votre poids. La marche est donc plus douce si vous êtes une débutante en surpoids. Vous pouvez éviter les impacts trop importants au niveau des articulations et les blessures dangereuses en faisant du vélo, du tapis de course ou encore du rameur.

Que faire contre le point de côté ? J’ai presque tout le temps des points de côté lorsque je fais du footing. Que faire pour éviter cela ?

S’entraîner plus ! : Lorsque vous ressentez cette douleur abdominale, c’est le diaphragme qui se contracte et vous gâche douloureusement votre footing. Les personnes non entraînées s’en plaignent bien plus souvent que celles qui le sont.

Les raisons : Une sangle abdominale trop peu développée, une respiration incorrecte ou un estomac trop plein.

Prévention : Muscler le buste et se concentrer sur la respiration. Pas de repas copieux avant l’entraînement.

Premiers secours : Respirer profondément au moment où l’on pose le pied opposé au point douloureux. Cela détend le diaphragme et dénoue la tension.

©Coach pour elles

Je me suis remise à courir 30 minutes deux fois par semaine,mais pour reprendre ma respiration, je suis obligée de m’arrêter souvent. Que faire ?

Deux sessions de 30 minutes de running ? Vous avez déjà trouvé le meilleur moyen d’améliorer votre condition physique et votre souffle. N’hésitez pas à alterner des périodes de course et de marche pour diminuer votre rythme cardiaque et vous concentrer davantage sur votre respiration. Commencez votre séance en douceur, puis au bout de 5 à 10 minutes (c’est le temps dont le corps a besoin pour s’adapter à l’effort), accélérez la cadence si vous vous sentez bien et recommencez l’opération. Si le problème persiste, n’hésitez pas à consulter un médecin du sport afin qu’il vous fasse un bilan complet.