5 choses que vous ignorez sur la cranberry

©iStock

La cranberry (canneberge en français) est l’aliment antioxydant par excellence. Particulièrement cultivé en Amérique du Nord, ce fruit issu de la famille des myrtilles possède de nombreuses vertus cachées. Selon certaines études, 36 mg est la dose optimale par jour de cet aliment acidulé suffiraient à protéger naturellement notre corps

1. C’est un antioxydant riche en vitamine C

De tous les fruits que nous pouvons consommer au quotidien (raisin, pomme, orange, fraise,  myrtille, prune,…), elle est la plus riche en ces agents protecteurs : potassium, phosphore, sodium… Un exemple ? Elle possède 341 mg de potassium contre 260 pour la banane, pourtant réputé pour être le fruit de l’effort. Son pouvoir antioxydant qui s’exprime en ORAC (Oxygen radical absorbance capacity) est de 9584 pour 100 g tandis qu’il est à 2400 pour les myrtilles, 1540 pour les fraises et 750 pour les oranges.

2. Elle est peu calorique

Avec 46 Kcal pour 100 g, la cranberry envahit nos verres et nos plats. De plus, ses bienfaits sur le système digestif sont régulièrement constatés. La cosmétique l’utilise de plus en plus pour des soins de peau.

3. Elle préserve l’hygiène bucco-dentaire

La cranberry permettrait de prévenir gingivites et parodontites. Un de ses antioxydants, la proanthocyanidine contenue dans le fruit créerait une couche protectrice sur les dents et renforcerait l’émail, empêchant ainsi la fixation des bactéries.

4. Elle permet de garder la forme !

La cranberry préviendrait l’apparition de maladies cardio-vasculaires et ralentirait le vieillissement du corps. Spécialement conseillée aux sportives, c’est un fruit de l’effort qui aiderait à compenser les pertes en zinc et en magnésium pendant le sport.

5. Elle protège des infections urinaires

La cranberry prévient des cystites et des calculs rénaux. Elle est conseillée par les médecins et diverses études médicales pour aider au rétablissement des personnes malades. Comment ? La consommation régulière de ce fruit réduit le nombre de bactéries dans la vessie en les rendant incapables de se fixer dans le corps. Utile, non ?

Je la consomme comment ?

On retrouve la cranberry principalement en jus, mais attention à tous les sucres ajoutés. Elle existe aussi en poudre comme complément alimentaire, disponible en pharmacie ou en magasin bio. Le fruit se mange sec ou congelé. Enfin, elle est aussi vendue en fruits séchés et déshydratés. C’est d’ailleurs un aliment tendance qui accompagne maintenant aux Etats-Unis la traditionnelle dinde de Thanksgiving.