4 choses à savoir sur la transpiration

©iStock

Comment la transpiration peut nuire à votre entraînement et comment arranger cela ?

Vous supposez probablement que plus vous transpirez pendant une séance d’entraînement, plus vous faites de l’exercice. Malheureusement, la réalité est beaucoup plus compliquée et vous devez faire attention à la quantité (ou au peu) de sueur que vous transpirez pour maximiser votre entraînement. Nous avons demandé conseil à Walt Thompson, président de l’American College of Sports Medicine.

Votre état d’hydratation peut saboter votre entraînement si vous n’êtes pas prudent.

La température interne d’une personne augmente à la suite de l’exercice, mais si vous n’êtes pas suffisamment hydraté avant l’entraînement, vous ne pourrez pas transpirer autant. Cela signifie que votre température augmentera beaucoup plus rapidement, explique M. Thompson. Résultat: Vous éprouverez de la fatigue musculaire, une perte de coordination, une baisse d’énergie et une diminution de la performance athlétique.

Il est également important de boire après l’entraînement.

Si ce n’est pas le cas, votre « température peut demeurer élevée pendant une période plus longue. La même perte de force musculaire et d’endurance peut être observée après l’exercice que pendant l’exercice lorsque les gens ne s’hydratent pas suffisamment, particulièrement dans des environnements chauds et humides « , dit Thompson.

La sueur n’a pas de superpouvoirs.

La transpiration peut être votre système de défense intégré contre la surchauffe, mais elle ne vous protège pas entièrement contre les maladies liées à la chaleur, surtout si vous faites de l’exercice à l’extérieur par temps chaud. « Si votre transpiration n’est pas suffisante pour faire baisser la température, elle peut continuer d’augmenter, ce qui peut entraîner un coup de chaleur« , dit Thompson. Si vous avez assez chaud, vous pourriez cesser de transpirer. « Votre corps commence à se rendre compte que le mécanisme de protection contre la surchauffe a échoué et que d’autres systèmes peuvent commencer à s’arrêter« , explique Thompson.

Sueur nauséabonde? Blâmez votre stress.

Votre corps se refroidit avec la sueur des glandes eccrines et est généralement inodore. Mais quand vous êtes stressé ou anxieux, votre sueur provient des glandes apocrines, et elle contient aussi des traces de protéines et de graisse. Lorsque ce type de sueur se mélange aux bactéries présentes sur la peau, elle peut commencer à puer.

Kristin Mahoney