©iStock
©iStock

L’insuline, hormone de la ligne !

L’insuline est une hormone particulière. Non seulement, elle est essentielle au bon fonctionnement de notre métabolisme, mais elle influe également sur notre ligne et nos performances sportives. Décryptage en 5 questions, avec le Dr. Alain Scheimann, endocrinologue et nutritionniste

L’insuline, c’est quoi ?

L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas. Elle régule le taux de sucre dans le sang en facilitant son passage dans les muscles et le foie. Elle maintient constante la glycémie (taux de glucose dans le sang) dont le corps à besoin pour fonctionner. Sa sécrétion est liée à la nutrition ainsi qu’à l’activité physique fournie.

Le stockage des graisses, comment ?

La production d’insuline étant adaptée aux besoins du corps, si l’on mange des aliments à indice glycémique élevé (pain blanc, pommes de terre, sucreries…), le taux d’insuline sécrété en réaction va augmenter pour que le taux de sucre dans le sang reste constant. L’insuline va alors permettre la transformation du sucre excédentaire en graisses, les triglycérides, qui vont être stockées dans les cellules graisseuses, les adipocytes.

Le dérèglement de l’insuline, quand ?

Plus les aliments ont un index glycémique élevé, plus le taux d’insuline augmente pour corriger l’hyperglycémie. Cette hyperglycémie est toxique car elle entraîne une baisse d’efficacité de l’action de l’insuline ou insulinorésistance. Cette résistance est augmenté par la modification de la composition corporelle, au fil du temps, (moins de muscles, plus de graisses). La production d’insuline augmente alors pour garder son efficacité.

Quels aliments favoriser ?

Il y a des aliments « brûle-graisses », riches en protéines qui stimulent le métabolisme ou réputés pour ne pas provoquer d’élévation de l’insuline. C’est le cas des protéines animales, du lait, du thé vert, des haricots, mais également celui des noix (sauf cajou) et les fruits secs sont porteurs de graisses saines qui accroissent l’efficacité de l’insuline en diminuant donc sa production.

Comment le sport agit-il ?

Durant l’effort physique, l’insuline facilite le passage du sucre dans les muscles et donc leur apporte du carburant. En effet, l’effort physique est alimenté par le glycogène présent dans les muscles puis par le sucre en réserve dans le foie. Faire du sport permet de consommer du sucre, de faciliter l’action de l’insuline et de réduire ainsi l’insulinorésistance.

 

Laisser un commentaire