©iStock
©iStock

Le yoga en pleine forme

Il est bien loin le temps où le yoga était considéré comme une activité ésotérique un peu trop molle et réservée aux personnes âgées ou en mal de spiritualité. Il faut dire qu’avec ses 5 000 ans d’existence, cette discipline a eu le temps de se moderniser et de devenir un incontournable chez les stars, les politiques et les sportifs ! Avec plus d’un million d’adeptes en rance, cette pratique n’en finit plus de séduire 

Originaire d’Inde, le yoga est apparu il y a plus de 5 000 ans. Ses écrits fondateurs, appelés « yoga sutras », remontent quant à eux à 200 ans avant J.-C. Plus qu’une discipline, le yoga est donc une véritable tradition, avec des codes et des mythes qui frôlent parfois le sacré. C’est peut-être cet aspect spirituel qui a longtemps tenu les Occidentaux loin de son enseignement. Car, avant d’être une activité physique, le yoga est bel et bien une philosophie de vie. Mais, loin d’être immobile, cette discipline a su évoluer et prendre le train de la modernité, sans jamais oublier son objectif premier : recréer une harmonie entre le corps et l’esprit Et n’est-ce pas là le but de chaque activité physique ? Se sentir bien en soi-même ?

Le ou les yogas ?

Parler du yoga au singulier est presque une erreur tant cette pratique recouvre de formes différentes. Certaines se focalisent sur la méditation, la relaxation et le souffle, d’autres s’intéressent davantage à l’équilibre corporel et à l’amélioration de la posture ; d’autres encore ont une vocation quasi thérapeutique. Une chose est sûre : en s’occidentalisant, le yoga s’est rapproché des préoccupations des hommes et des femmes d’aujourd’hui. Un temps doux et lent, nous avons désormais accès à un yoga plus dynamique et franchement physique. La preuve : certains novices ressentent des courbatures après leurs premières séances !

Vous l’aurez compris, le yoga n’est plus vraiment ce qu’il était. Et s’il nous tend les bras, il reste encore un peu mystérieux. Plus à cause de sa dimension spirituelle, mais en raison du grand nombre d’activités qui prennent le nom de « yoga » et qu’on ne maîtrise pas encore tout à fait. Faisons donc un petit tour d’horizon de ces différents courants et de leurs promesses. Précisons qu’il ne s’agit pas là d’une liste exhaustive de l’ensemble des différents mouvements du yoga (ce qui nécessiterait qu’on leur consacre un livre entier), mais d’une présentation des formes traditionnelles, des pratiques les plus courantes et de certaines nouveautés.

Hatha yoga

La hatha yoga est l’un des enseignements les plus répandus en Occident. Il a pour objectif la maîtrise du corps et des sens par la pratique d’enchaînements de postures précises et rythmées qui ont l’avantage de s’adresser à tous, même aux néophytes. Les postures sont maintenues plusieurs minutes, pendant lesquelles on travaille également le souffle et la concentration. Il vise l’amélioration globale de la forme. Sur le plan physique, il permet de développer la souplesse et de renforcer les articulations et l’ensemble du squelette. Sur le plan mental, il favorise la concentration et la gestion des émotions.

Ashtanga Yoga 

C’est le yoga de l’aboutissement. Il regroupe plusieurs formes de yoga et repose sur huit principes (ou membres) : la relation aux autres, la relations à soi-même, la posture, la respiration, la maîtrise des sens, la concentration, la méditation et l’extase. Sa pratique consiste à enchaîner une série dynamique de postures. Plus physique que le hatha yoga, il est reconnu pour chasser la fatigue, se muscler, canaliser son énergie et vivre en paix avec les autres et soi-même. Comme le hatha yoga, il est bien implanté dans les pays occidentaux. Les séances durent habituellement 1 heure 30 et se terminent sur la relaxation. L’ashtanga yoga requiert une certaine agilité et une bonne endurance : les cours sont assez physiques. Sachez qu’une pratique assidue aura un effet notable et rapide sur la silhouette. En outre, il est excellent pour le dos et le souffle.

Kundalini yoga 

Le kundalini yoga, introduit en Occident à la fin des années 60 par Yogi Bhajan, rétablit la circulation de l’énergie vitale. Sa pratique favorise l’activation des sept chakras qui s’étendent de sacrum au sommet du crâne grâce à une succession de postures dynamiques ou statiques réalisées en rythme avec un travail sur le souffle. Bénéfique sur le stress et le sommeil, le kundalini yoga agit également sur le système nerveux et endocrinien.

Tantra yoga

Rendu célèbre par le chanteur Sting, le yoga tantrique se pratique le plus souvent en couple. Très populaire en Inde, ce courant a pour but d’atteindre un état de conscience modifié où les pôles masculins et féminins fusionnent. Le meilleur moyen de parvenir à cette « libération » est l’acte sexuel. Comme le kundalini yoga, le yoga tantrique enseigne des techniques visant à libérer la circulation des énergies. Les « entraînements » regroupent des postures, des positionnements des mains, des massages et l’apprentissage d’une respiration rythmée.

Yoga bikram 

Fondée par Bikram Choudhury, cette méthode repose sur un enchaînement de vingt-six postures répétées deux fois dans une salle surchauffée à 40,6°C et dont le taux d’humidité doit atteindre 40%. On parle également de Hot Yoga. Selon le fondateur, un environnement chaud favorisent la souplesse. Des exercices de respiration sont également enseignés. Pratiqué régulièrement, le yoga bikram permet une meilleure oxygénation du sang, et une élimination des toxines et bactéries.

En outre, étant très tonique, ce yoga est efficace dans la perte de poids et le développement de la musculation. Attention, les conditions dans lesquelles se pratiquent le yoga bikram constituent une contre-indication pour certaines personnes.

Power yoga

C’est la version américaines de l’ashtanga yoga. Il a été fondé par Beryl Birch Bendere, qui voulait proposer une forme plus dynamique et plus moderne que l’ashtanga. Il puise dans ce dernier des postures issues de différentes séries pour recréer de nouveaux enchaînements séance après séances. Le power yoga vise avant tout le renforcement musculaire ; il intègre des mouvements de fitness, de Pilates et, comme le yoga bikram, se pratique dans un environnement chauffé : on sue beaucoup ! Si le gainage de la silhouette est le bénéfice l plus notable, le power yoga permet aussi de mieux gérer le stress grâce aux exercices de respiration.

Viniyoga

Forme très ancienne du yoga, le viniyoga a été modernisé par Sri Krishnamarcharya pour mieux répondre aux attentes des hommes et des femmes occidentaux.

C’est un yoga « personnalisé » qui s’adapte aux besoins spécifiques de chacun, selon des critères définis au préalable avec le professeur. Le viniyoga se focalise principalement sur la coordination des postures et de la respiration, lesquels doivent s’effectuer en rythme. Très complet, le viniyoga comprend également la méditation et l’étude de textes traditionnels. Les bienfaits sont nombreux : amélioration du rythme cardiaque, de la respiration, de la souplesse et de la gestion des émotions.

Yoga pour femme enceinte

Dérivé du hatha yoga, le yoga prénatal s’adresse à toutes les femmes enceintes, quel que soit le niveau de départ. Adapté à la situation de chacune, il est pratiqué en douceur et intègre des exercices de respiration et de relaxation. À raison de deux séances d’1h30 par semaine, cette activité permet de mieux vivre sa grossesse (il aide à lutter contre les maux de dos, les troubles du sommeil, le stress…), mais constitue également une bonne préparation à l’accouchement (grâce notamment au travail effectué sur le souffle).

Adèle Brault