©iStock
©iStock

La surprenante vérité sur les produits de la mer

Vous évitez le poisson parce que vous pensez qu’il est dangereux d’en consommer ? La science vous démontre qu’il n’est pas aussi mauvais que ce que vous pensez

Les produits de la mer sont bourrés de protéines qui vous permettent de construire du muscle, de vitamines et de minéraux qui boostent la santé et de nutriments comme les acides gras oméga-3 qui aident à lutter contre les maladies. Malgré ce très bon profil nutritionnel, nous sommes nombreux à en manger beaucoup moins que ce qu’on devrait. Les Guidelines for Americans de 2015 recommandent aux adultes de manger au moins 225g de poisson par semaine (environ la quantité que vous ingéreriez en deux repas) et pourtant, la plupart d’entre nous en mange moitié moins.

Les femmes mangent encore moins de poisson (environ 55g par semaine) lorsqu’elles sont enceintes et qu’elles allaitent alors que les Guidelines recommandent aux femmes enceintes d’en manger entre 225g et 340g par semaine, principalement parce que les oméga-3 contenus dans les poissons d’eau profonde comme le saumon ou le thon aident au bon développement du cerveau des bébés. Il est cependant possible que des rapports sur les éventuels dangers du poisson pour les femmes en âge de procréer vous rendent méfiante.

Bonne nouvelle : alors que les femmes sont souvent mises en garde contre le poisson à cause de son taux de mercure potentiellement élevé (ce qui peut être particulièrement toxique pendant la grossesse et l’allaitement), de nouvelles preuves démontrent que le poisson vous aide à vous défendre contre cet élément qui fait rarement partie de la discussion sur la sûreté du poisson.

« Les taux élevés de sélénium contenus dans le poisson évitent que le mercure soit dangereux », explique Nicholas Ralston, scientifique biomédical à l’Université du Dakota du Nord. La raison : le mercure bloque le sélénium, ce qui neutralise sa toxicité.

Presque tous les poissons dans l’océan contiennent plus de sélénium que de mercure, déclare-t-il, et les avantages de manger du poisson (en particulier pendant la grossesse) pour le développement cérébral du bébé sont bien plus importants que les risques potentiels. Un panel d’experts de la Food and Agriculture Organization et de la World Health Organization a récemment publié un communiqué dans lequel on pouvait lire que les femmes qui évitaient de manger du poisson durant leur grossesse pouvaient passer à côté des meilleurs avantages possibles pour leur bébé.

Mot de la fin : même s’il y a quelques poissons à éviter (comme l’espadon, le requin, le malacanthidae et le maquereau roi), la plupart d’entre nous profite des avantages (et de la saveur) de la mer sans risque pour la santé.

LES 10 MEILLEURS PRODUITS DE LA MER 

Les espèces les plus appréciées aux États-Unis, classées selon leur popularité :

1. Les crevettes
2. Le thon
3. Le saumon
4. Le tilapia
5. Le lieu noir d’Alaska
6. Le pangasius (alias le panga)
7. La morue
8. Le poisson chat
9. Le crabe
10. Les palourdes

LES PRODUITS DE LA MER STARS 

Les poissons et les crustacés offrent une grande variété de nutriments. C’est pourquoi vous devriez en manger beaucoup. La plupart des poissons d’eau salée sont riches en sélénium, mais d’autres nutriments sont aussi présents dans certaines espèces. Vous trouverez ci-dessous certains des meilleurs choix pour ingérer les nutriments optimaux :

  • Graisses oméga-3 le saumon, le thon albacore (blanc) en boîte, le maquereau
  • Potassium : le flétan, le thon, les palourdes
  • Calcium : le crabe bleu, la perche d’océan, la truite arc-en-ciel
  • Vitamine Dle saumon, le thon, les sardines
  • Fer les huîtres, les palourdes, les pétoncles

Par Elizabeth M. Ward / Traduit par Mélanie Geffroy