sexologue
©iStock

La sexualité homme/femme : des désirs inconciliables ?

3 questions  à… Philippe Brenot, psychiatre, anthropologue et sexologue. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le couple et la sexualité dont Inventer le couple, Les Hommes, le sexe et l’amour et Les Femmes, le sexe et l’amour : 3000 femmes témoignent ou encore Sex Story 

Hommes et femmes ont-ils les mêmes idées sur la sexualité ?

Philippe Brenot : Pas vraiment ! Pour les hommes, la fréquence des relations sexuelles revêt une grande importance.  Les hommes sont très focalisés là dessus. Les femmes vont au contraire ressentir la sexualité dans la sensualité, dans la qualité de la relation à l’autre, pas nécessairement en terme de fréquence. Beaucoup de femmes sont très épanouies avec une sexualité qui vient à son rythme, quelques fois par mois et elles privilégieront toujours une relation de grande qualité à une fréquence de relations sexuelles.

Pour l’homme, on parle de besoin plus que de désir ?

P.B. : Oui. Il y a une conception masculine faite de pseudo besoin qui est la fréquence et pour la femme, l’importance d’une relation de qualité, peu importe la fréquence. L’homme pense toujours à la fréquence parce qu’il y a une caractéristique des mâles de l’espèce humaine qu’on ne retrouve pas chez des espèces proches : le désir d’accouplement permanent. Tous les hommes feraient l’amour tous les jours de toute leur vie.

Quelles sont les caractéristiques de l’éveil du désir chez l’homme et la femme ?

P.B. : Il se trouve que beaucoup d’hommes confondent le désir, l’érection et l’amour. Aucune femme ne confond. Une femme sait quand elle a du désir, une femme sait quand elle aime mais ne désire pas, une femme sait quand elle a de la tendresse et pas de désir. Certaines ne le savent pas, mais elles ne savent pas qu’elles ne sont pas encore femme. Les femmes vont distinguer tout un tas de nuances, entre les sentiments et l’excitation physique, le degré d’attachement. Les hommes confondent plus. Le désir c’est quoi ? L’envie d’avoir envie, le désir de s’accoupler ? Le désir d’être avec la personne qu’on aime ? Ce sont pourtant des choses différentes.

Laisser un commentaire