©iStock
©iStock

7 règles d’or pour retrouver un bon sommeil

Somnolence, fatigue chronique, nervosité…. Les troubles du sommeil perturbent nos organismes. Des règles toutes simples aident à retrouver un sommeil de qualité 

1. Se coucher et se lever chaque jour à heures fixes

Il s’agir de synchroniser le rythme veille-sommeil. L’idée est de retrouver un cycle de sommeil régulier. Tôt ou un peu plus tard, trouvez le bon moment, et gardez la même heure pour le coucher et lever. Octroyez-vous une exception de temps en temps, par exemple si vous sortez le samedi soir, votre horloge biologique se régulera d’elle-même, sauf si cela se prolonge sur plusieurs jours.

2. Respectez votre rythme

Chacune possède son propre rythme de sommeil. Certaines sont plus du soir, d’autres piquent du nez juste après le dîner. Si, même fatiguée, vous n’allez pas vous coucher avant 23 heures, cela signifie qu’il ne sert à rien de forcer la nature et de rester dans son lit à chercher un sommeil qui n’arrivera que dans deux heures… 

3. La fatigue se fait sentir ? Au dodo !

Bâillement, paupières lourdes, yeux qui picotent, etc. Les signes du sommeil ne trompent pas. C’est votre organisme qui vous indique qu’il est l’heure de passer à l’horizontale. Ne résistez pas à la fatigue, allez au lit sans chercher à tirer sur la corde, vous risqueriez de passer votre « train de sommeil »…

4. Trouvez un rituel du soir 

Eteindre l’ordinateur, déplier les draps du lit, fermer les volets, programmer le réveil, enfiler sa chemise de nuit… Dans l’ordre que vous voulez, trouvez le rituel qui vous correspond. Par leur aspect répétitif et quotidien, ces gestes favorisent l’endormissement.

5. Eviter tout ce qui excite !

Dès le début d’après-midi, exit les excitants : café, thé, colas et autres boissons énergisantes… Le soir, préférez une tisane sédative (camomille, tilleul…). De même, si l’activité physique libère la production d’endorphines ( les hormones qui détendent), limitez les pratiques sportives intenses avant de dormir, car elles augmentent la température de l’organisme, et gêne l’endormissement.

6. Débranchez !

Smartphones, tablettes, ordinateurs, wifi… Débranchez ! Si les experts restent divisés sur la question, cela ne doit pas vous empêcher de vous protéger des rayonnements électromagnétiques. Eteignez-vos différents écrans une heure avant le coucher et surtout, évitez de dormir le portable sous l’oreiller !

7. Alimentation 

Les repas trop légers ou trop lourds perturbent le sommeil. Or, c’est dans le cerveau que s’organise le passage de l’état de veille à celui de sommeil. Pour fonctionner à plein régime, ce dernier a besoin de glucides ( pâtes, pain, céréales, riz, pommes de terre…), véritables carburant du rêve. Grâce à ces glucides, l’organisme va fabriquer la sérotonine, une hormone essentielle au sommeil. Pour optimiser votre sommeil favorisez les glucides au dîner, en se montrant vigilants sur les accompagnements trop riches. Enfin, ne négligez pas une petite dose de cholocat noir. Sa teneur en magnésium en fait un excellent calmant naturel.

4 comments

  1. Pour un sommeil réparateur, la qualité de votre matelas est très importante. Parfois il est difficile de trouver le sommeil car le matelas sur lequel vous êtes est trop ferme ou trop souple. Si vous ressentez une gêne, n’hésitez pas à vous rendre chez un litier pour tester les différents conforts et les différentes technologies de matelas. Certains matelas vous empêchent d’avoir chaud et de transpirer par exemple. D’autres épousent les formes du confort pour éviter les points de pression.

  2. Merci pour ces différents conseils, ça m’aiderai peut être à mieux manger !

  3. Bonjour,
    J’arrive pas à dormir par exemple à cette heure là je ne dors et pourtant la journée je travaille, je trais les vaches…
    Je dors pas donc ça m’énerve et ça m’énerve donc je dors pas…

  4. Depuis je suis aller voir un biomagnétiseur et il m’a fait drôlement du bien!

Laisser un commentaire