©iStock
©iStock

7 en-cas faibles en calories que vous pouvez grignoter

Lorsque vous avez faim, mangez ces aliments qui contiennent des calories négatives

Les en-cas faibles en calories

Il est trois heures et votre ventre fait des bruits bizarres : oui, vous avez faim. Pour en finir avec le coup de faim en milieu de journée, mangez des aliments faibles en calories qui réfréneront votre appétit et boosteront votre énergie. Petit conseil : si vous ne faites pas attention aux en-cas que vous mangez, ces calories se transformeront en repas. Cela dit, les en-cas ne doivent pas être un puits de calories sans fin. Mangez des en-cas qui contiennent entre 200 et 300 calories. Bonus : ces en-cas bons pour la santé sont bourrés de micronutriments essentiels, de fibres et de certaines protéines.

Le pop-corn

Pour satisfaire vos envies de salé et de croquant, le pop-corn est parfait. Et puisqu’il est rempli d’air, vous aurez l’impression de manger plus. Peu de personnes savent que le pop-corn est bon pour le cœur grâce à sa forte teneur en polyphénol. Il fait partie de la famille des céréales complètes. Lorsque vous cherchez du pop-corn bon pour la santé, optez pour le Jolly Time Healthy Pop. 325g de ce pop-corn contiennent 110 calories, 2g de matière grasse et seulement 200mg de sodium.

Les edamames

Ce légume a un profil nutritionnel impeccable car il est faible en matière grasse et en cholestérol mais a une teneur élevée en protéines. En plus de ça, les edamames sont bourrés d’acides gras essentiels, de fibres et d’une variété de vitamines et de minéraux. Vous pouvez en acheter frais ou dans le rayon surgelé de votre supermarché. 130g d’édamames contiennent 189 calories, 8g de matière grasse, 15g de glucides et 17g de protéines.

L’ananas grillé

Si vous avez le temps la veille, grillez de l’ananas. Ce fruit frais est riche en vitamines, en minéraux et en antioxydants. Tout cela vous aide à éviter le cancer, à abaisser la tension artérielle et à améliorer la santé de votre cœur. A savoir : l’ananas contient de la bromélaïne, une enzyme dont il a été prouvé qu’elle réduisait l’inflammation après une séance d’entraînements. Ajoutez du fromage frais à votre ananas pour encore plus de protéines.

Les chips de patate douce

Les chips sont un autre en-cas salé et croquant mais elles ne doivent pas détruire vos macronutriments. Pour cela, faites vos propres chips : des chips de patate douce. Pelez deux patates douces et coupez-les en tranches fines. Prenez ensuite un essuie-tout et séchez vos tranches de patates douces. Placez-les sur une plaque de cuisson et versez un filet d’huile d’olive dessus ainsi qu’un peu de sel. Faites les cuire au four à 180°C pendant 25 minutes.

Le celeri avec du beurre de cacahuetes

Redevenez un enfant et mangez du céleri avec du beurre de cacahuètes. Le céleri est composé à environ 75 pour cent d’eau et à 25 pour cent de fibre, ce qui vous permet de vous sentir rassasié plus longtemps. Sur chaque branche de céleri, ajoutez du beurre de cacahuètes pour ingérer des protéines.

Le raisin surgelé 

Vous avez besoin d’un peu plus de sucre ? Jetez votre dévolu sur du raisin noir surgelé. Rincez simplement le raisin dans de l’eau froide et mettez-le dans un sac plastique que vous placerez au congélateur jusqu’à ce qu’il soit solide. Le raisin noir contient plus d’antioxydants, en particulier le resvératrol. Il a été prouvé que le resvératrol diminuait le risque de maladies cardiaques.

Les noix

Les noix contiennent une grande quantité d’acide alpha-linolénique, un acide gras oméga 3 à base de plantes. Elles contiennent également plus de graisse polyinsaturée et de graisse monoinsaturée. 30g de noix contiennent 190 calories, 18g de matière grasse et 4g de protéines (30g de la matière grasse est polyinsaturée). Le Dietary Guidelines Advisory Committee a suggéré que la population opte pour un régime alimentaire plus basé sur les plantes qui augmenterait la consommation de légumes, de fruits, de céréales complètes, de légumineuses, de noix et de graines. Leur rapport a également mis l’accent sur la nécessité de remplacer les graisses saturées par des graisses non saturées, en particulier la matière grasse polyinsaturée.

Par Courtney Anaya / Traduit par Mélanie Geffroy