©iStock
©iStock

5 façons de faire le ménage de printemps dans votre régime alimentaire

Éliminez ces cinq pièges à matière grasse pour essayer d’avoir un régime alimentaire sain

C’est le printemps, ce qui veut dire qu’il est temps de faire le ménage, de jeter et de ranger. Une autre zone à laquelle s’attaquer : votre cuisine. Même si vous mangez sainement, certains aliments inattendus peuvent saboter votre régime alimentaire et avoir un impact sur votre santé et sur votre état physique. Voici certains aliments que vous trouvez dans votre garde-manger et qui peuvent vous empêcher d’atteindre vos buts physiques.

1 – LES EDULCORANTS NATURELS

Vous savez déjà qu’il faut éviter le sucre, mais même les édulcorants soi-disant sains ou naturels comme le miel, l’agave, le Sucanat ou le sirop d’érable peuvent représenter des dangers alimentaires. « Une trop grande quantité de sucre dans votre sang peut générer un taux de triglycérides élevé, une prise de poids, du diabète ou une maladie du foie », déclare Mary Jane Detroyer, nutritionniste basée à New York. L’American Heart Association recommande de ne pas consommer plus de six cuillères à soupe, ou 100 calories, de sucre ajouté quotidiennement. Et faites attention aux sucres que vous ne voyez pas. Les yaourts aromatisés et les boissons laitières fermentées par exemple peuvent contenir plus de 25g de sucre ajouté par portion. La sauce pour les spaghettis, les assaisonnements pour la salade, les céréales et même les barres protéinées sont également pleines de sucre. Vérifiez donc les étiquettes et cantonnez-vous aux aliments complets quand c’est possible.

2 – LES PRODUITS LAITIERS

Un petit yaourt grec par-ci et un petit fromage par-là, ce n’est pas un problème, si ? Les produits laitiers sont l’un des aliments les plus sournois car ils sont bourrés de matière grasse saturée. Un peu de matière grasse saturée ne pose pas de problème mais ce n’est pas la meilleure forme d’alimentation pour votre corps, explique Cassandra Forsythe, une nutritionniste basée à Manchester. « La matière grasse saturée n’est pas brûlée aussi efficacement pour créer de l’énergie que les graisses monoinsaturées ou polyinsaturées que l’on trouve dans les aliments comme les noix et les graines ». Vous pouvez également avoir des problèmes intestinaux après avoir consommé des produits laitiers comme le lait ou le fromage. En vieillissant, les adultes peuvent parfois développer une intolérance au lactose (les sucres naturels que l’on trouve dans le lait). Si vous choisissez les produits laitiers pour le calcium qu’ils contiennent, essayez plutôt des options non laitières comme les haricots blancs, le tofu fortifié, le lin, le bok choy, le brocoli ou le chou kale.

3 – LES NOIX

Les noix sont une très bonne source de graisses saines et de protéines, mais ces aliments denses en nutriments peuvent être dangereux pour votre régime alimentaire si vous en consommez trop. 30g de noix (entre 10 et 14 noix, tout dépend de la taille et du type de noix) contiennent entre 150 et 200 calories et entre 12 et 22 grammes de matière grasse. Même si certaines graisses sont saines, une trop grande quantité peut avoir ses inconvénients.

« La matière grasse est un macronutriment nécessaire. Sans elle, nous sommes incapables d’absorber les vitamines A, D, K et E que l’on trouve dans les aliments, déclare Detroyer. Cependant, la plupart d’entre nous n’a besoin que de 50 à 70 grammes de matière grasse par jour, ce qui équivaut à environ 450 à 600 calories, ou environ un tiers de toutes les calories que vous absorbez ». Si vous grignotez des poignées de noix, il est alors facile d’atteindre rapidement les recommandations quotidiennes et de les dépasser. Dégustez vos amandes, vos noix de pécan et vos noix mais limitez-vous à une petite poignée par jour.

4 – LES ALIMENTS SANS GLUTEN

Les épiceries, les restaurants et même les supermarchés ont leur rayon « sans gluten ». Mais ce n’est pas parce qu’un aliment contient du gluten qu’il est dangereux. A l’inverse, ce n’est pas parce qu’un aliment est soi-disant sans gluten qu’il est automatiquement bon pour la santé. De nombreux aliments vendus comme ne contenant pas de gluten sont également transformés et faits à partir de maïs ou de fécules de pomme de terre. « Un donut sans gluten est tout aussi mauvais pour la santé qu’un donut avec du gluten », déclare Forsythe. Si vous voulez éviter le gluten, ne choisissez pas des aliments de remplacement transformés. Optez pour des aliments qui ne contiennent naturellement pas de gluten comme les fruits, les légumes et les protéines maigres ou essayez les alternatives au blé comme le quinoa, le millet, le sarrasin ou l’amarante.

5 – LES HUILES DE CUISSON

Même si utiliser des huiles comme l’huile d’olive, l’huile de colza ou l’huile de coco peut fournir des graisses saines à votre corps, il est facile d’en utiliser trop, en particulier si vous faites sauter des brocolis ou si vous faites un assaisonnement pour votre salade. Une cuillère à soupe d’huile équivaut à 120 calories et à 14g de matière grasse, et la plupart d’entre nous (à moins de mesurer) en utilisent plus d’une cuillère à soupe pour cuisiner. Forsythe suggère d’utiliser une pompe à huile d’olive pour réduire la quantité de matière grasse lorsque vous cuisinez dans des casseroles ou dans des poêles.

Par Rea Frey / Traduit par Mélanie Geffroy