©iStock
©iStock

5 conseils pour éviter la constipation

Constipation, transit difficile, douleurs abdominales associées. Comment éviter cet inconfort abdominal ? Voici 5 conseils pour améliorer son transit intestinal.

1 – Evitez les fixettes

Le transit varie selon les personnes, de deux fois par jour à tous les trois jours. On ne peut parler de constipation que lorsque le transit est encore plus lent. Certaines personnes pensent être constipées car elles ne vont pas à la selle tous les jours. Elles font une fixation qui les conduits à user, voire abuser des laxatifs de tous genre ce qui cause d’autres troubles gastriques également incommodants.

2 – Prévenez la constipation

Pour éviter la constipation, buvez beaucoup d’eau. Entre un litre et demi et deux litres de liquide par jour : eau, thé, infusions, jus de fruits. Évitez les repas à n’importe qu’elle heure et ceux pris sur le pouce. Veillez à consommer des fibres (fruits, légumes et céréales complètes). Lutter contre l’inactivité, favorisez la marche et les exercices stimulants la circulation sanguine.

3 – Evitez la constipation chronique

Il est essentiel de ne pas passer de long moment aux toilettes afin d’éviter de rajouter des hémorroïdes à la constipation, cela ne ferait qu’aggraver les choses. Soyez à l’écoute de votre corps et n’allez à la selle que lorsque l’envie s’en fait sentir. Attention à la sédentarité et à la prise de certains médicaments qui peuvent contribuer à chroniciser la constipation.

4 – Identifiez les situations à risque

Le stress et les déplacements favorisent le ralentissement du transit. Pas la peine de s’inquiéter de cette difficulté transitoire, ni d’user de pharmacopée alors qu’une meilleure hygiène de vie suffit bien souvent. Augmentez votre portion quotidienne d’eau et de fibres pendant cette période pour limiter le phénomène.

5 – Limitez les laxatifs

Quand la constipation dure, il est possible de prendre de manière ponctuelle des laxatifs afin de débloquer la situation. La prise de laxatifs ne doit en aucun cas devenir chronique. Certains laxatifs dits irritants augmentent les contractions du tube digestif et sont donc à éviter. Ils peuvent provoquer une inflammation de la paroi du côlon et générer une dépendance. L’intestin ne peut plus se contracter sans eux, ce qui entraîne une alternance de diarrhées et de constipations.

One comment

Laisser un commentaire