©iStock
©iStock

Ski : 3 conseils pour protéger ses yeux

Tout Schuss ! Pour certain(e)s, l’heure est à la glisse ! Sur les pistes, côté protection, on pense à la combi, au bonnet, aux gants… Mais pas toujours à protéger ses yeux lors des pauses en terrasse, des remontées mécaniques ou du selfie qui va bien. Attention les yeux ! Voici 3 conseils pour se prémunir des risques

Le soleil, notre meilleur ennemi sur les pistes ?  

Après un hiver gris et pluvieux, on n’hésite pas à ôter notre « tenue de combat » pour profiter de la sensation de chaleur tant attendue. Exit combinaison, gants et … lunettes ! Grossière erreur ! Sur les pistes, le soleil est bien plus dangereux qu’en été. En effet, plus on gagne en altitude, plus les UV du soleil sont nocifs : à chaque palier de 1 000 mètres, la proportion d’ultraviolets (incolores et indolores) augmente de 10%. De plus, même par temps couvert, la neige réfléchit environ 85 % des rayons UV. Résultat ? Sans précautions, la photokératite vous guette ! Egalement appelée « cécité des neiges » ou « ophtalmie des neiges », cette inflammation de la cornée est causée par l’exposition non protégée des yeux aux rayons ultra-violets. Pour bien protéger ses yeux de ces agressions, voici trois conseils de l’Association Nationale pour l’Amélioration de la Vue :

1 – J’opte pour des verres haute protection

Pour protéger ses yeux, la couleur des verres importe peu si ce n’est que les teintures jaunes et orangées laissent mieux ressortir les reliefs et les contours. Ces verres sont 100 % anti-UV, pas comme nos lunettes lifestyle de l’été. Catégorie 2 pour un temps mitigé, Catégorie 3 pour un temps ensoleillé, Catégorie 4 pour un temps fortement ensoleillé ou si vous faites de la haute-montagne. Attention, si vous devez prendre le volant, ce sera catégorie 3 maximum.

2 – Je mise sur la qualité

Evitez les lunettes gadgets, et privilégiez le marquage CE, gage de qualité et de sécurité.

3 – Je choisis la bonne monture 

Essayez plusieurs paires. La monture doit envelopper le visage et tenir correctement sur la base du nez et derrière les oreilles. L’avantage du masque est le maintien sur le visage, plus assuré.  Mais il évite surtout le passage du vent, de la pluie et de la neige, protégeant alors des écarts de température et des intempéries.

Le + : Les yeux des enfants sont plus sensibles aux ultraviolets jusqu’à 12 ans. Il est impératif de les protéger si on ne veut pas qu’ils risquent de diminuer leur capital visuel.

Laisser un commentaire