©iStock
©iStock

3 conseils pour se mettre au low impact

Avis d’expert : Pour Franck, coach sportif*, le low impact est parfait pour se remettre au sport après une blessure par exemple. Il nous donne 3 conseils à suivre à la lettre

Le low impact est un entrainement progressif et personnalisé pour revenir au sport après une trop longue absence ou une blessure. Très utile car il permet de préserver les articulations sur le moyen et long terme. Des exemples ?  la garuda, l’aquajogging, la gyrotonic, le low impact aerobic, l’hatha yoga, le taï-chi, le pilates….

1. On continue l’entrainement

Les sports « low impact » sont conseillés aux femmes qui ne veulent pas se faire violence et continuer à s’entraîner, mais aussi pour celles qui se remettent de blessures articulaires ou musculaires. Quand on est blessé ou fragilisé, il faut d’abord consulter un médecin afin de savoir ce que l’on peut faire ou ne pas faire.

2. On y va mollo

Ensuite, commencer à pratiquer une activité physique qui engagera peu la partie du corps fragilisée. C’est important de commencer de manière douce (avec du Pilates, du yoga ou de la Garuda, par exemple) et de se faire accompagner pendant cette période.

3. On mise sur la technique !

Un corps blessé est un corps déséquilibré. Il est donc nécessaire que ce programme soit fonctionnel et postural (en renforçant et assouplissant les chaines musculaires, si la blessure le permet). La qualité d’exécution des exercices primera pendant cette période afin de ne pas se retrouver encore plus fragilisée. Quelques cours privés accéléreront grandement le retour à la normale.

* et cofondateur du Tchilo Bodylab, à Paris.

Laisser un commentaire